A la rencontre d’Hans Weijs Jr.

Dimitri Haulet    2011-07-12 22:47:42   

Depuis plusieurs années, je suis le rallye en Belgique et dans le monde car c’est ma passion.
Un jour, j ai vu une Citroën C2 tendant au maximum les trajectoires, reculant la limite des freinages....
J’ai pris au passage, le nom du pilote inscrit sur la vitre et je l’ai mémorisé pour confirmer mon impression lors des rallyes suivants, Condroz, Espagne et Deutschland en 2010 et Wallonie en 2011.
Et je peux dire, qu’après tout ce que j’ai vu de lui, je crois avoir rencontré un grand pilote !


A la rencontre d’Hans Weijs Jr.

Depuis plusieurs années, je suis le rallye en Belgique, en Europe et dans le monde ( par internet ) car c’est ma passion.
Un jour, j ai vu une Citroën C2 tendant au maximum les trajectoires, reculant la limite des freinages....
J’ai pris au passage, le nom du pilote inscrit sur la vitre et je l’ai mémorisé pour confirmer mon impression lors des rallyes suivants, Condroz, Espagne et Deutschland en 2010 et Wallonie en 2011.
Et je peux dire, qu’après tout ce que j’ai vu de lui, je crois avoir rencontré un grand pilote !

J’ai eu envie d’échanger quelques mots et nos idées avec lui...
Rendez-vous est pris pour Ypres qui, avec le Condroz, est le rallye belge !

Je prépare quelques questions en anglais car Hans parle peu le français mais Bjorn, son copilote belge, est présent pour nous aider au cas où ...

Nous voici vendredi matin, le rallye démarre dans quelques heures. Auparavant, les équipages se soumettent volontiers à la photo de groupe et à la séance d’autographes.
C’est juste après que je me suis accaparé Hans et Bjorn pour cet échange.

Comment te sens-tu avant ce grand événement ?

Je suis confiant, nous avons peu roulé avec la voiture que je découvre mais la prise en main est bonne. Je n’ai pas conduit de 4 roues motrices depuis longtemps, une courte expérience avec une Mitsubishi Gr N il y a plusieurs années puisque j’ai roulé en championnat du monde JWRC sur une Citroën C2 en 2 roues motrices.

Es-tu déjà venu rouler à Ypres ? Combien de fois ?

C’est la deuxième fois que nous venons à Ypres, après l’année passée. C’est un parcours particulier où l’on peut vite faire une faute.

Depuis combien de temps roules-tu avec ton copilote Bjorn ?

Depuis 2009, nous avons toujours roulé ensemble sur la Citroën.

Que s’est-il passé pour que tu roules en Skoda et non en Citroën ?

J’ai des amis qui roulent sur la Skoda, j’en ai discuté avec Éric Wevers, le préparateur et le deal s’est fait peu de temps avant le rallye. « Hans s’est beaucoup démené pour décrocher le budget nous permettant de rouler à Ypres. », précise Bjorn.

Vas-tu continuer en Skoda pour le reste de la saison ?

Pour le moment, c’est un ‘one shot’ mais j’aimerais, bien sûr, qu’il y ait une suite.

Quel est ton espoir pour ce rallye ? A quelle position penses-tu terminer ?

Finir le rallye sera déjà une bonne chose, pour la place, on verra mais un top 10 serait bien.

Pourquoi ne participes-tu plus au JWRC cette année ?

Budget, budget.... Il est TRES difficile de trouver de l’argent !

L’an dernier, tu as terminé vice-champion en JWRC, c’est un excellent résultat mais je t’ai vu si déçu en Espagne. Tu étais si près du titre ! Que gardes-tu de ce moment ?

Ce titre de vice-champion ne nous a pas ouvert de porte, il en est de même pour le champion qui ne roule pas cette année. Un seul sponsor de l’an dernier nous aide encore cette année.
J’ai un travail à temps plein où je commence tôt et je finis tard. C’est donc difficile de chercher des sponsors....

On vous voit rouler en Belgique, pourquoi ce choix ?

La Belgique est frontalière avec la Hollande et les rallyes sont beaux. Beaucoup de pilotes hollandais viennent y rouler. Nous avons participé à la Citroën Benelux Cup, donc nous connaissons aussi le terrain. De plus, nous avons de bons contacts en Belgique avec Geko, Accent.

Tu es jeune, quel genre de désirs as-tu pour ta vie future ?

J’espère devenir pilote professionnel mais ce ne sera pas facile. Je ferai le maximum pour y arriver mais il faut surtout des sponsors pour y parvenir et ce n’est pas facile.
Avec l’aide d’un constructeur ou d’un importateur, ce serait plus simple mais en Hollande, on ne trouve pas.

Qui est ton pilote favori, ton idole ?

Walter Röhrl, surtout parce qu’il conduisait une voiture que j’aime…
>

Walter Röhrl.

Quelle est ta voiture préférée ?

L’Audi Quattro, une voiture qui était peut-être plus laide que jolie, qui ressemble à un avion. Mauvais châssis, mauvaise suspension, pas de freins mais plein de puissance, une voiture avec un son qui faisait frissonner, une voiture pour les vrais et grands pilotes.

Audi Quattro.

As-tu déjà été copilote ?

Pas vraiment, je suis monté avec mon papa, je ne donnais pas de notes mais ce n était pas ma place. Il me manque le volant, je ne me sens pas bien à droite.

Que peux-tu améliorer dans ton pilotage ?

Je peux améliorer beaucoup de choses mais pour ça, je dois rouler plus souvent. On s’améliore en roulant en essais et en courses.

Bjorn, as-tu déjà eu peur avec Hans ?

Ma réponse est très claire : jamais, jamais !
Je sais que l’on sortira un jour ‘fort’ mais c’est le risque et j’en suis bien conscient. J’ai une confiance totale en Hans.

Leur regard est tourné vers la course, la concentration monte. Ils vont vers le dernier briefing avant le départ.
J’ai passé un très bon moment avec un duo belgo-hollandais sympathique, jeune, dynamique et très motivé. Je suivrai tout particulièrement leur course en espérant les voir très haut dans le classement.

Quelle récompense pour eux : ils ont terminé sur le podium à la troisième place !
Résultat fantastique qui confirme si besoin est, les qualités de ce duo de choc !
Vous voulez un cheval gagnant, moi, je l’ai trouvé.

Dimitri Haulet.

Je ne suis pas seul à penser du bien d’Hans.

Le lien vers toutes les photos.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.