BMW 330i GT X Drive.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-02-24 12:42:47   

Bientôt quatre ans que le modèle GT ( Gran Turismo) est arrivé sur nos routes. Elle est plus grande, plus spacieuse, plus haute… que la série 3 ‘normale’, ce qui en fait un modèle à part entière dans la gamme.




Souviens-toi l’été dernier,

cette 3 GT a reçu son léger lifting de mi-vie, à peine visible et pourtant bien réel.

Look.

BMW tente donc l’aventure dans la berline à hayon

et propose à sa clientèle du segment C, une voiture plus grande sans pour cela, être un break !

La longueur augmente de 20cm, l’empattement, de plus de 10cm par rapport à la série 3 Touring. La hauteur prend 8 cm. Héhé, elle commence à faire de l’ombre à sa grande sœur ‘série 5’.



J’aime l’absence de montant au niveau des portes avant et arrière qui affine les traits de la GT.



Motorisation.

En lisant 330i, je m’attends à retrouver un bon 6 cylindres. Malheureusement, ce n’est plus le cas. Il devient difficile de respecter les normes de pollution avec des plus gros moteurs…

BMW délaisse son bloc 6 cylindres au profit d’un 4 cylindres de 2,0L ‘twin turbo’ développant 252cv.



Niveau consommations,

je n’atteins pas celles annoncées par le constructeur (6,5L/100km). J’ajoute 2L. de plus…
Le moteur est linéaire et peu sonore ce qui est un plus. Par contre, la sonorité mérite d’être travaillée afin de lui conférer une vocalise plus ‘sport’ mais il est difficile de rivaliser avec un 6 cylindres !

Le mariage réussi de la boîte septronic et du moteur participe pleinement à la philosophie de la voiture qui est une grande routière.

Habitacle.

C’est clairement le point fort de la GT. Elle offre une habitabilité sans faille aux passagers, tant à l’avant qu’à l’arrière. Oui, les grands pourront s’y déplier et trouver leurs aises. Petite ombre au tableau, les dossiers de banquettes sont un peu fermes.



Le système de navigation est remis au goût du jour.

Toutes les fonctions sont reprises sur le côté de l’écran (radio, réglage véhicules, téléphone…) et offrent une bonne accessibilité.

Le système est intuitif et pour moi, un des plus simples à utiliser.



Sur la route.

Je ne retrouve pas le comportement de la M2. Cette 330i GT XDrive est plutôt neutre voire légèrement ‘sousvireuse’ dans les virages lents.



La voiture se révèle très confortable et bien silencieuse.

Par contre, l’amortissement pourrait être plus ferme afin de moins ressentir l’effet de pompage sur les routes bosselées mais ce serait certainement au détriment du confort.



Cette GT n’offre pas les mêmes arguments que ses soeurs séries 3. BMW privilégie le confort, l’habitabilité et cible clairement une autre clientèle.

Quand vient le moment de conclure.

Avec cette série 3 GT,

BMW offre une voiture à la philosophie différente et donc une alternative dans ce segment.

Avec une habitabilité plus importante, un volume de coffre bien plus imposant, un confort à la hausse…, elle vient bousculer sa grande sœur série 5.



Les + :

- Habitabilité.
- Insonorisation.
- Volume coffre.
- Multimédia intuitif.

Les – :

- Prix.
- Caractère un peu lisse.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

BMW 330i GT.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.