Du temps où Citroën "bruxellait"...

Guy Gysemberg    2019-08-18 17:53:15   

Il fallait bien que Bruxelles commémore le centenaire de Citroën, dont l’usine belge était située dans la commune bruxelloise de Forest.



Dès 1924, André Citroën décida d’établir une première société hors de France. Ce sera la Société Belge des Automobiles Citroën.

En 1926, l’usine de Forest ouvrit ses portes pour y monter des B14, bientôt suivie par des C4, des Rosalie, des Traction Avant, des 2cv, des ID/DS, des Mehari, des LN et pour finir des Visa. On y assemblera aussi des Panhard.

L’usine ferma ses portes en 1980, victime de la seconde crise pétrolière. (source : "Les filles de Forest" de Vincent Beyaert aux éditions Citrovisie)

Et en ce 14 juillet, un cortège de 300 anciennes Citroën traversent la Ville de Bruxelles du garage Citroën de Drogenbos à l’Esplanade du Cinquantenaire.

Nous étions présent à l’arrivée de cette parade pour accueillir les 2cv, Traction Avant, DS et bien d’autres encore.

Certains participants ont joué le jeu jusqu’à se mettre en costume d’époque.

Les 2cv étaient, bien entendu, présentes en nombre. Ce sont des religieuses qui nous arrivent dans une ancienne à la grande calandre. Pour rester dans le ton c’est un prêtre qui nous présente un modèle un peu plus récent. Les séries limitées "Charleston" et "Dolly" étaient également de la partie.

Venu tout droit des Pays-Bas, ce cabriolet Hoffman attire notre attention. Ce kit de transformation pour 2cv, a été conçu par l’ancien concessionnaire Citroën allemand, Wolgang Hoffman et son fils Félix en 1988.

Autre icône de la marque, la Citroën DS, première voiture à suspension hydraulique. Plusieurs modèles nous sont présentés et elle sont accompagnées de la Cx et de la SM qui leurs ont succédés.

Mais cet étrange coupé mérite notre attention. , Il s’agit d’une création de Roland Delbauge, grand passionné de la Déesse de la route et qui tient un atelier spécialisé à Schaerbeek.

La célèbre Traction Avant ne pouvait pas être en reste. De la familiale à la cabriolet, il y en avait pour tous les goûts.

Et notons aussi cette très rare Rosengart Supertraction coupé de 1939. Lucien Rosengart était un industriel français. Il négocia avec André Citroën pour pouvoir, sur base du moteur et de pièces mécaniques de la Traction 11, le développement de cette Supertraction. Elle fut présenté le 16 mars 1939, mais la guerre mettre une fin brutale à ce projet.

Mais il n’y aurait pas de centenaire sans la présence de ces superbes modèles des débuts de l’épopée Citroën.

Ces deux belles Visa Chrono et cette C3 R5 témoignent de l’histoire sportive de la marque.

Et n’oublions pas non plus que Citroën a également produit des véhicules utilitaires comme nous le rappellent les Boucheries Van Damme avec ce type H et ce camion U23.

Pour voir toutes nos photos, cliquez ici

ET après ce beau parcours les participants pouvaient visiter l’exposition "Citroën 100 Years" qui se tient dans le musée Autoworld.

Nous pouvons y admirer Les DS, Mehari, Dyane et Ami 6.

Cette superbe Type A de 1920, parfaitement restaurée par Mr Wil vande Camp, grand collectionneur néerlandais de Citroën.

La 2cv est mis à l’honneur avec ce bel exemplaire de 1950 et cette série spéciale la "Perrier". Mais aussi pars ses carrosserie spéciale la "Radar" et la "Bijou".

La 2cv Radar a été dessinée par Robert Radar, un agent Citroën à Liège, en 1956.

La Citroën Bijou est un petit coupé 2 x 2 places basé sur la Citroën 2CV type AZ, produit de 1959 à 1964 à l’usine Citroën de Slough en Angleterre.

Et nous finirons notre tour avec cette fourgonnette de la Poste qui arpenta si longtemps nos rues.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.