Ford Ranger Raptor.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2019-07-28 09:35:59   

Avec son Ranger leader des ventes en Europe, Ford tient depuis quelques années le haut de l’affiche sur le marché du pick-up.

Une version plus musclée et plus performante, le Ranger Raptor, est disponible en Belgique depuis peu.


C’est dans une carrière que Ford nous donne l’opportunité de le tester afin de démontrer son savoir-faire en tout terrain, un test à double tranchant.

Vaincu ou convaincu ?

Massif.

Pour les personnes trouvant les pick-up un peu fades, Ford nous concocte un sur-vitaminé et piqué aux amphétamines.

Il impressionne, oui totalement. J’ai pu le vérifier aux regards des conducteurs croisés sur la route.

😲


S’il n’atteint pas la démesure de son grand frère Raptor (non importé en Belgique), il n’est pas en reste avec son gabarit de rugbyman.

Parlons de ses mensurations : une longueur de 5,37 mètres, une largeur de 2,02 mètres et une hauteur de 1,87 mètres.

Oui, marche-pieds indispensable pour nettoyer le toit.


La hauteur de caisse est relevée de 5 centimètres, les voies élargies de 15 centimètres.

Les énormes roues de de 285/70/17 (pneus All road BF Goodrich) finalisent son ADN ‘All Road Extreme’.


Ford fait confiance à ‘Fox’ pour la suspension, marque experte en ce domaine.

L’énorme calandre noire et les ailes avant élargies affirment le caractère sportif et massif. Le ton est donné dès le premier regard.


Motorisation.

Le département ’Ford Performance’ impose ses idées et ses mains sur le bloc-moteur.

Sous le capot, un 2,0L. de cylindrée à 4 cylindres sur lequel sont greffés 2 turbos.


La puissance affiche 213 chevaux pour un couple de 500Nm.

Il est accouplé à une boîte auto. à 10 rapports, comme celle de la Mustang.

L’exercice du 0 à 100 km/h est plié en 10,5 secondes alors que la vitesse maximum atteint les 170 km/h.

Du côté de l’intérieur.

Peu de changement avec un Ranger ‘normal’.

L’équipement est complet, la finition et la robustesse sont au rendez-vous.

Les sièges sont confortables et le maintien latéral est bon.

Le mix cuir/alcantara avec la surpiqure bleue est du plus bel effet et le badge ‘Raptor’ affirme leur fierté.

💪


De grandes palettes en magnésium font leur apparition derrière le volant ainsi qu’un repère rouge sur ce dernier.

Comment ça roule.

J’effectue les premiers tours de roues dans la carrière de Mont-Saint-Guibert où vous attendent du sable, des buttes, des descentes à pic, de la caillasse…

Pas le temps de prendre la mesure de la bête, écrasez la pédale de droite et découvrez les limites de ce Ranger Raptor.


Peu habitué au tout terrain, j’interroge le moniteur : « ça passe ? ».
Le hochement de la tête et le sourire signifient : « bien sûr que oui ».

😏

Les franchissements me semblent trop faciles. Ce Ranger Raptor repousse les limites simplement et facilement.

Cerise sur le gâteau, la présence d’une piste ‘Donuts’ … , mais sans Omer.

Aides à la conduite débranchées, j’écrase la pédale de droite et je deviens pendant quelques instants, le Ken Block du désert.


La partie off road, c’est fait avec mention.

Passons à la route qui sera, sans doute, l’utilisation la plus importante de l’utilisateur belge.

6 modes de conduite sont au programme (normal, sport, boue, sable…), de quoi être prêt à toute éventualité même si cela reste restreint dans notre plat pays.

Vous vous retrouvez haut perché, les voitures semblent miniatures. Impossible de ne pas remarquer ce Raptor…


La boîte de vitesse est rapide et les passages se font en douceur. Pas d’attente au démarrage, le Ranger Raptor file à la moindre sollicitation.

L’insonorisation est très bonne, les vibrations et les vocalises du moteur sont peu perceptibles.

La surprise vient des pneus qui se révèlent discrets pour la sonorité et ce, malgré leurs dessins.

S’il se montre relativement puissant et vif, ce Ranger Raptor a un poids important de 2,5 tonnes. Ne l’oubliez pas pour évaluer la distance de freinage.


Pour clôturer.

Je suis convaincu par ce nouveau venu. Il est bien loin d’avoir subi un tuning suspension.

Par rapport au Ranger, les évolutions techniques sont nombreuses et le comportement routier tout autre.

Mais il faudra néanmoins débourser 12000€ de plus …


Si vous aimez la discrétion, il est à proscrire au vu des têtes qui se sont dévissées lors de son passage.

🙀

Bon OK, il aura peu d’utilité chez nous. Mais si on ne devait acheter que de l’utile, la vie serait bien morose.

Les + :

- Look
- Franchissement
- Habitabilité
- Confort à la hausse
- Equipement

Le – :

- Prix.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Ford Ranger Raptor.

Vos commentaires

  • Le 28 juillet à 15:40, par Ancet pascal En réponse à : Ford Ranger Raptor.

    Heureux de l avoir vu a maredsous et de vous avoir rencontré...
    Bien a vous Pas Cal

  • Le 28 juillet à 17:17, par Philippe Haulet En réponse à : Ford Ranger Raptor.

    Pascal,

    Plaisir partagé lors de cette rencontre.

    A bientôt,

    Philippe.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.