Herock Spa Rallye 2019 : Les infos pratiques.

Jacques Guisset    2019-03-06 17:19:57   


Jamais sans doute, au cours des dernières années, le niveau de la compétition nationale n’a été aussi élevé, de quoi décupler la motivation de chacun, exacerber l’enthousiasme des fans et rendre tout pronostic malaisé…

Fort de sa victoire au Rally van Haspengouw, Kris Princen aura à cœur de tenter la passe de deux au volant de la Volkswagen Polo R5 de la formation BMA. Une allemande qui s’est imposée comme la nouvelle arme absolue à Landen, et dont disposera aussi un Patrick Snijers déjà en quête de gros points après son abandon précoce à l’Haspengouw. Quant à Cédric Cherain, qui pilotait la VW Polo R5 THX Racing à Landen, il sait qu’il sera au départ de l’épreuve spadoise, qui lui a bien réussi par le passé… Au volant d’une Polo R5 ? D’une Skoda Fabia R5 ? Les prochains jours le diront…

Si la nouvelle venue badgée Volkswagen semble bousculer les valeurs établies, la Skoda Fabia R5 reste la plus populaire des voitures de cette catégorie qui fait l’unanimité. Lui aussi malchanceux à l’Haspengouw, Adrian Fernémont, vainqueur du Spa Rally 2018, aura pour seul objectif de tenter la passe de deux, tandis que Ghislain de Mévius tentera lui aussi de mettre la pression sur les hommes de tête. Cédric De Cecco profitera de son côté du Herock Spa Rally pour lancer sa saison 2019. Il croisera notamment sur sa route les jeunes Amaury Molle et Renaud Herman, qui passent eux aussi à la Fabia R5, avec pour espoir de tenter de défrayer la chronique. De Skoda, il en sera aussi question pour Vincent Prégardien, qui poursuivra l’apprentissage du bolide tchèque.
Finalement, c’est peut-être de la Citroën C3 R5 de Guillaume de Mévius que viendra la plus grande menace pour Kris Princen. Trop tôt contraint à l’abandon à Landen, le pilote battant pavillon RACB National Team s’est empressé d’officialiser sa présence à Spa, histoire d’accumuler les kilomètres avant un déplacement en Corse, dans le cadre de la compétition WRC-2.
De R5, il en sera aussi question pour Armand Fumal, qui se fera plaisir au volant de sa DS 3, pour Joachim Wagemans, qui aligne une bien connue Peugeot 208 T16, et pour Pieter-Jan Michiel Cracco, qui aligne la Ford Fiesta R5.

Si les bolides de la catégorie ‘R5’ constituent le haut de l’affiche dans le Belgian Rally Championship (BRC), nul doute que la saison 2019 sera placée sous le signe du ‘Flat Six’ ! Relevant de la catégorie RGT, les Porsche 997 GT3 sont en effet annoncées en nombre au Herock Spa Rally ! C’est ainsi que John Wartique, ex-pilote de GP3 Series et de Porsche Supercup en lever de rideau des Grands Prix F1, est engagé avec Arnaud Lardinois, tandis que Francis Lejeune, autre régional de l’étape, fera honneur à l’épreuve signée DG Sport en compagnie de Grégory Antoine. De son côté, Pascal Gaban confirme son grand retour aux affaires avec Jean-Pierre Delmelle dans le baquet de droite, et une ‘911’qui risque de déménager. De Porsche, il en est aussi désormais question pour Romain Delhez, qui a acquis l’une des montures de Gunther Monnens, bien décidé à faire parler de lui pour son grand retour dans la compétition belge. Quant à Fred Bouvy, il est actuellement en train de monter une nouvelle 997 GT3, dont les débuts sont clairement prévus à Spa, en compagnie d’André Toubon.

D’incertitude, il en sera question à tous les niveaux de classement, puisque dans le sillage des bolides de pointe, et sans doute des meilleures Porsche, on retrouvera la Mitsubishi Lancer Evo10 de l’ex-pistard Steve Vanbellingen, les versions Evo9 de Pierre Hubin et Jean-Pierre Destrument, mais aussi la chantante Fiat Punto S1600 de Stephan Hermann, désormais copiloté par Jean-Marc Bodarwe. Relevant de la Classe RC3, la belle italienne sera opposée aux DS 3 R3T de Michiel Becx et Harry Bouillon, ainsi qu’à la Renault Clio de Raphaël Lahaye.
Quant aux bolides de la catégorie R2, ils seront sans doute emmenés par les deux Opel Adam R2 de Grégoire Munster et du Hollandais Timo Van der Marel. Sacré duel en perspective, arbitré par Thibaud Mazuin (Peugeot 208 R2), Kristof Lombaerts (Opel Adam R2), Laurent Cravillon (Peugeot 208 R2), Tobias Brüls (Peugeot 208 R2), sans oublier la touche féminine représentée par Julie Devalet et Romy Servais (Skoda Fabia R2).

Et en Critérium ?
Il s’agit d’une des nouveautés du Herock Spa Rally 2019. Le dimanche, les concurrents du BRC (Belgian Rally Championship) et du HBRC (Historic Belgian Rally Championship) seront rejoints par ceux de l’annexe ‘Critérium’, qui disputeront les douze spéciales du jour. Et le moins que l’on puisse dire et écrire, c’est que la formule a rapidement trouvé ses adeptes en mode spadois. Un plateau qui correspond parfaitement à l’état d’esprit de cette course dans la course, avec des Renault Clio et Twingo, Peugeot 207, 205 et 106, Ford Fiesta, Citroën Saxo, Honda Civic, Toyota Yaris, Opel Astra, etc. En plus bien sûr de ces incontournables que restent les Opel Ascona A et B, ou encore les BMW E30. A noter l’engagement d’une NSU Prinz TT qui apporte clairement une touche d’originalité.
Difficile bien sûr de pointer les favoris, quand bien même les noms de Georges Beaupain (Twingo), Jonathan Georges (Clio), Raphaël Beaufort (Clio), Stéphane Grosjean (205 GTI), Jean-Michel Lacaille (Saxo), Cyril Panozzo (Ascona B), Nicky Thijs (BMW E36), Francis Pesser (Ascona A) ou Anthony Lejeune (Clio) augurent des débats plutôt âpres…
Preuve du succès de la formule, près de 50 voitures relèvent de cette catégorie ‘Critérium’. On va donc se bousculer sur les spéciales dominicales…

Du très bon monde au départ du Spa Rally Classic !
Programmé le samedi 16 mars dans le sillage du Herock Spa Rally (BRC & HBRC), le Spa Rally Classic promet d’une belle empoignade entre les inconditionnels de la Régularité à 65 km/h (VHRS). Plus de cinquante équipages garnissent la liste des engagés, loin d’être exhaustive. Et les favoris dans la course à la victoire jouent déjà des coudes, avec certains duos bien connus des amateurs du genre, à l’instar d’Etienne Baugnée et Benoît Remion (Ford Escort MK1), Alexandre Delhez et Benoît Deflandre (Ford Escort MK1), Denis Bernard et Yves Thirionet (VW Golf 1), Damien Chaballe et Yves Delvenne (BMW 323i E21), Georges Chalsèche et Baptiste Gengoux (Opel Manta S/R), Alain Dominiczak et Alexandre Dessauvage (Triumph Dolomite Sprint), Jean-Claude Kauffman et Jean-Marc Piret (Toyota Celica 4WD), Gaëtan Monseur et David Hanquet (BMW 325i E30), Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), Grégory Penders et Patrick Lienne (Peugeot 205 GTI), Gaëtan Schoonbroodt et François Gehlen (Ford Escort MK1), François Destrée et Fred van Rijckevorsel (Volvo Amazon), Hervé van Rijckevorsel et Serge Gandry (Volvo 121), Lambert Liégeois et Olivier Richardeau (Porsche 911), Filip De Munck et Kristof Vermant (Lada VFTS), André Neutelers et Guy Hardenne (Saab 99), Didier Defays et Philippe Pirot (BMW 1602), Marcel Laval et Francis Dozo (Opel Kadett GT/E), Nadine Michaux et Guy Burniat (Ford Escort MK1), Laurent Molle et Julien Lhoest (BMW M3), on en passe, et de tout aussi bons…
Parmi les charmes de la Régularité en général et du Spa Rally Classic en particulier, on pointe la variété du plateau, plus que jamais couleur ‘nostalgie’. Renault 8 Gordini, Simca 1000, MG B GT V8, Skoda 110R, Alfasud Ti, DAF 55 Coupé Marathon, Fiat 124 Abarth, l’éclectisme sera au rendez-vous ! Sans oublier la très appréciée Saab Sonett d’un certain… François de Spa, dont le copilote sera Dominique Dufrasne.
Cerise sur le gâteau, les liens d’amitié qui unissent les Legend Boucles @ Bastogne et le Spa Rally aboutissent à la présence sur la liste des engagés d’un certain… Pierre Delettre, copiloté par le redoutable Eric Chapa dans l’habitacle d’une VW Golf GTI, et de son fils Pierre-Louis ‘Pilou’ Delettre, accompagné de Pierre Wyzen avec l’espoir de faire briller une originale Autobianchi A112 Abarth ! Pour rappel, Florian et Carolane Jupsin d’une part, Christian Jupsin et Yves Grosjean de l’autre, avaient été s’ébattre dans les forêts luxembourgeoises le premier week-end de février à l’occasion de la classique bastognarde de début de saison.
Pas de doute, la sauce ‘Spa Rally Classic’ prend…

Demandez le programme !
En revenant à un format de deux jours les samedi 16 et dimanche 17 mars, les organisateurs du Herock Spa Rally ont avant tout veillé à rendre leur épreuve la plus conviviale possible. A deux reprises, ce sont douze spéciales qui figurent au programme, de quoi permettre aux spectateurs de multiplier les opportunités d’apprécier les concurrents en action… mais aussi de profiter du cœur de Spa et de ses opportunités récréatives.
La journée de samedi débutera avec les spéciales de Winamplanche et Theux, avant un premier passage sur le podium de la Place Royale à Spa (9h34). Ensuite, cap sur les tronçons de Francorchamps, Wanne et La Gleize, pour un retour au parc d’assistance du Circuit de Francorchamps. Aux alentours de 13h00, on repart pour une deuxième boucle de cinq spéciales, avec nouveau passage sur le podium (14h32). La première étape se terminera par un troisième passage dans Winamplanche et Theux, avec retour sur le podium à 19h30. Histoire d’assurer l’ambiance dans le chapiteau officiel, voisin du podium, les concurrents du Spa Rally Classic (VHRS) s’y retrouveront en attendant leur remise des prix officielle…
Le dimanche, coup d’envoi des festivités à 8 heures du matin, avec les spéciales de Francorchamps, Herve, Fays Show et Spa disputées en moins de deux heures ! Passage par le podium de la Place Royale à 10h46, avant un retour sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Un programme répété une deuxième fois dès midi (passage sur le podium à 14h09), et une troisième fois dès 15h18. Le podium final accueillera les vainqueurs et tous les autres dès 17h32 ! De quoi assurer une avant-soirée festive à souhait…
Au total, c’est plus de 200 kilomètres sous chronomètre qui figurent au programme. Action !

W&RRC, radio officielle du Herock Spa Rally 2019
Comme l’an dernier, W&RRC, la structure d’Eric Trippaers, prendra en charge la radio officielle du Herock Spa Rally. Au total, ce sont 30 heures d’antenne, dès le Shakedown du vendredi après-midi, qui seront proposées, l’occasion pour le public de ne rien manquer des infos relatives à la course dans les différentes catégories. Classements, analyse, interviews aux TRC et dans la Media Zone, le tout en français et en néerlandais, W&RRC pourra être captée via trois fréquences (Francorchamps, Spa et Plateau de Herve, voir programme officiel), en plus bien sûr du streaming.

Tout savoir grâce au programme officiel !
Proposé au tarif démocratique de 5 euros, le programme officiel du Herock Spa Rally 2019 sera disponible dès le vendredi au chapiteau officiel Herock Spa Rally (Place Royale, à Spa), à l’Hôtel de la Source (Route du Circuit, Francorchamps), chez SPA Racing (Rue Saint-Laurent, Stavelot), en plus du Camion Herock Spa Rally, situé samedi à la Station Esso Rue Marteau à Spa, et dimanche, à la sortie d’autoroute Theux sur la E42 (Chaussée de Verviers). Ainsi qu’aux accès des spéciales. Timing officiel, liste des engagés, infos les plus diverses sur les différentes catégories et le parcours, l’outil est aussi couru qu’indispensable.
Tarif d’accès aux spéciales inchangé
L’accès au Herock Spa Rally 2019 vous en coûtera 10 euros par spéciale pour les adultes et les enfants de plus de 16 ans, tant le samedi que le dimanche, avec un tour de cou gracieusement offert. Le Pass pour les deux jours est proposé au tarif de 25 euros (20 euros en prévente), toujours avec le tour de cou en cadeau.
Attention, tout ticket acheté en prévente sur la plateforme Ouftitourisme devra être échangé contre un bracelet d’accès aux différents points de vente. Aucun échange ne sera possible aux entrées de spéciales !

Un Shakedown 5 étoiles le vendredi après-midi !
Comme toute épreuve moderne qui se respecte, le Herock Spa Rally 2019 aura son propre Shakedown le vendredi 15 mars. Une séance de test grandeur nature, organisée du côté de Ster, qui permettra aux équipages qui le souhaitent de s’offrir quelques précieux kilomètres de roulage dans un contexte totalement sécurisé entre 14h00 et 19h00. Accessible gratuitement au public, ce Shakedown cinq étoiles bénéficiera en outre d’une couverture de W&RRC, la radio officielle de l’épreuve, ce qui permettra de planter le décor de la meilleure des façons, et de prendre une première fois la température auprès des favoris dans les différentes catégories. Bref, un rendez-vous à ne surtout pas manquer !

Cette édition de nouvelle mouture sera sans nul doute une grand cru !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.