Une coquette Jaguar F-Type R !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2020-11-26 13:10:57   

Après 7 années de bons et loyaux services, coquette, la F-Type se repoudre le nez.

Garder les traditions sans commettre le crime de lèse-majesté, tel est l’objectif de cette 2ième génération.


Découvrons ce joyau venu d’Outre-Manche.

Design.

La face avant connaît une grande évolution et devient plus fine, plus moderne.

Le système LED matriciel permet d’affiner les optiques avant.

Plus étirées, elles élargissent visuellement le félin.

La calandre aussi participe à cet agrandissement.


La ligne, une si belle réussite, reste sensiblement pareille.


Les optiques arrière évoluent légèrement et s’approchent de celles de sa cousine I-Pace.

Un appel du pied pour une future électrification ?


L’allure typée ‘Coupé’ affirmée par le long capot, le coffre ramassé et l’habitacle fort reculé rappelle son aïeule, la célèbre Type E au dessin pur et intemporel.

Bravo à Jaguar de perpétuer ce design, à l’opposé des SUV et autres berlines de luxe.

Inside.

Peu de changement du côté de l’intérieur.

La console centrale, toujours aussi imposante, éloigne le pilote du copilote qui dispose encore d’une poignée de maintien.


Le cockpit passe à l’ère du digital avec un écran de 12,3’’. Bye bye les compteurs analogiques.

Les sièges sont magnifiques et offrent un maintien parfait. Typés sport bien évidemment, ils garantissent le confort.


Sachez que les possibilités de rangement sont peu nombreuses.

De plus, le coffre vous permet d’emporter les bagages pour quelques jours.

Mais, soyons clairs, ce n’est pas la vocation d’un Coupé/Roadster.


Sous le capot.

Pas de diesel bien sûr, ni d’hybride, ni de full électrique. La F-Type se nourrit exclusivement d’essence.

En entrée de gamme (P300), le 4 cylindres de 2,0 litres turbo offre 300 ch. Le 0 à 100km/h est plié en 5,7 secondes alors que la V Max est de 250 km/h.

Le milieu de gamme (P450) propose un bon gros V8 de 5,0 litres auquel est greffé un compresseur portant sa puissance à 450 ch. Pour lui, le 0 à 100 km/h en 4,6 secondes et une V Max de 285 km/h.

Le haut de gamme (P575) garde le gros V8 de 5,0 L. et affiche 575 ch. Le 0 à 100 km/h est expédié en 3,7 secondes et la V Max atteint les 300 km/h.


Toutes ces versions sont couplées à la boîte automatique à 8 rapports.

La transmission intégrale équipe la version la plus puissante.

La propulsion est de mise pour le 4 cylindres, et vous avez le choix pour la 450 ch.

J’ai le plaisir de prendre la P575 pendant quelques jours, le temps de faire chanter ce canari.

😁

On the road.

Démarrer un V8 apporte toujours un brin d’excitation, un frémissement qui vous traverse de part en part.

Le feulement est mélodieux mais contenu au démarrage.

La F-Type s’améliore grâce aux modifications des trains roulants, des barres antiroulis, de la suspension.

Résultat : elle est plus précise, plus vive. Que du bonus pour la performance et le feeling au volant.


Cette F-Type R vous catapulte d’un virage à l’autre.

Soyez très attentif, méfiant et gardez-en sous le pied sous peine de freiner au panneau trop tard.

Le mode Sport enclenché, l’échappement accentue les vocalises mais reste relativement plus discret que les V8 de la marque étoilée.


L’amortissement est équilibré et prévenant. Vous ne ressentirez pas trop l’état perfectible de nos routes.

Quel plaisir de sentir la main de Dieu vous écraser dans le siège à chaque fois que vous osez mettre le pied dans le phare !

Si vous vous amusez sur les petites routes ardennaises, n’oubliez pas de vérifier régulièrement la jauge à essence. Il faut abreuver ce 8 cylindres.

In Fine.

Si extérieurement, la mise à jour est ‘light’, les améliorations sont nombreuses et efficaces.


Politiquement incorrecte, cette F-Type R mérite superlatifs et louanges.

A l’heure où la voiture est quotidiennement critiquée et sacrifiée sur l’autel de l’écologie, cette F-Type R ne sera, sans doute, pas épargnée.

Le plaisir qu’elle procure est inégalable mais il a aussi un prix.


Avec un design So Class, So British, elle a tout pour plaire à la Reine et traverser les futures décennies.

Si elle prend quelques rides, ce sera au bénéfice de son charme.

Les + :

- Design.
- Qualité de fabrication.
- Moteur fabuleux.
- Bande sonore ‘So chic’.
- Châssis.

Les – :

- Prix.
- Consommation.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Jaguar F-Type R..

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.