L’art et la manière de cueillir "le trèfle" !

Etienne Debrulle    2019-10-21 11:25:39   

Le rallye sprint du trèfle en Kadett GTE de 1976


Tout d’abord un petit historique de notre aventure s’impose. J’ai rencontré Pascal Lambreck qui recherchait un copilote pour le Bianchi version « régularité » il y a une dizaine d’années. Depuis, nous sommes devenus des amis inséparables et nous roulons en rallye dans la catégorie Histo-Demo. Nous choisissons donc nos épreuves en fonction de la beauté de leurs parcours et ensuite pour son histoire....

Quel plaisir d’inscrire cette belle Opel Kadett GTE sur des épreuves comme le Rallye des Ardennes, le Rallye Salamandre ou encore les Boucles Chevrotines.
Le « Trèfle » rentrait donc dans nos critères pour passer un weekend dans cette belle région.

Le Rally-Sprint débute par les démarches administratives et la distribution du Road-Book indispensable à nos reconnaissances. C’est à ce moment précis que débute le gros du travail pour un copilote. Nous passerons à trois reprises dans la spéciale afin d’avoir des notes claires et précises, que je retranscrirai en soirée dans un cahier. Nous utilisons un système simple et efficace pour l’angle des virages auquel j’ajoute des indications supplémentaires comme l’état de la route, la possibilité d’une « corde », la dangerosité du lieu, etc... Bref, la journée du samedi est consacrée, en grande partie, à la réalisation de notre carnet de notes.

Ensuite vient aussi le moment, toujours un peu stressant, du contrôle technique. En effet, une non-conformité pourrait entraîner un refus de départ.... donc nous sommes toujours soulagés lorsque celui-ci est terminé et que nous disposons de notre première heure de pointage qui est celle de rentrée en parc fermé.

Nous rentrons donc samedi soir dans notre beau chalet de location pour un savoureux repas entre amis. Le dimanche au levé, il faut se rendre à l’évidence : il pleut et les routes sont grasses.... Cela promet donc une journée riche en émotions.

Premier passage et déjà dans la 4ème note qui est un « quitter droite 3 », nous manquons de peu de finir dans le fossé. Je réajuste certaines notes lors de ce premier passage.

Nous glissons souvent pour le plus grand plaisir des spectateurs venus nombreux malgré ce temps maussade et gris. A l’assistance, notre équipe de dévoués s’affaire pour ajuster les pressions de gonflage des pneus de la Kadett, contrôler les couples de serrages des roues, nettoyer le pare brise et frotter l’intérieur de celui-ci car dans notre bonne vieille auto, le chauffage est un peu défaillant. On vérifie les niveaux et on se restaure.

L’âme d’un rallye, c’est une certitude, c’est l’assistance. On repart pour le deuxième passage qui sera emprunt de sagesse, même si Pascal attaque parfois et se lâche à certains endroits pour embarquer la belle dans de longues glissades bien contrôlées. Le retour sur la route des barrages est d’ailleurs l’endroit qu’il préfère pour offrir en spectacle son art de la glisse.... et moi, je me régale.

Retour à l’assistance qui est gérée par notre fidèle Philippe Smolders. Rien à signaler.... On repart pour la troisième fois sous le déluge, nous restons prudents et attentifs. Nous sentons souvent les limites de l’adhérence. Quiconque n’a pas un minimum d’humilité par rapport à ce parcours et à dame nature finira son rallye de manière prématurée.

Notre seule « fierté » est de terminer nos rallyes et nous ne faillirons pas à cette tradition. La 4ème boucle se passe sans soucis, nous prenons juste notre pied et savourons nos derniers tours de roues sur cette spéciale mythique qui était jadis empruntée par le célèbre rallye Bianchi.
Le dernier Fly-Finish est toujours un moment émouvant, on sait que nous venons de vivre encore une fois une belle aventure sportive et humaine. Dernier passage par l’assistance, on replie les bâches, on remet le matériel dans le camion et surtout on remercie ces gens de l’ombre sans qui notre aventure ne serait pas !
Direction le parc fermé d’arrivée et la petite bière bien méritée. :-)

Texte : Etienne Debrulle
Photos : remerciements à Patrick Brosteaux, Marvin VidéoRally, Sébastien China Rupteur Magazine.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.