Le ’Speed Trophy’ de Mettet – 2013.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2013-05-06 23:19:03   


Ce week-end des 27 et 28 avril, se déroule la première édition du Speed Trophy de Mettet. Le Speed Trophy, c’est quoi ?

C’est une nouvelle épreuve mise sur pied par la dynamique équipe de Mettet.
Il ne s’agit pas de courses mais plutôt d’un meeting autour de la vitesse réunissant motos, voitures et passionnés que nous sommes.

C’est un peu un musée .... dynamique où les véhicules bougent, font du bruit et où l’on peut discuter directement avec les propriétaires, obtenir des informations.

Vous y ajoutez des animations diverses : expo peinture, photos, stunt moto, dragster, un jingle Speed Trophy......vous mélangez le tout avec un zeste de soleil et vous retrouvez un peu l’ambiance du Superbiker.

Pour une première édition, le plateau est déjà très impressionnant. La qualité et la quantité sont déjà bien présentes : Formule 1, voitures de tourisme, barquettes d’endurance, Porsche 917, la Ducati GP de Casey Stoner parmi tant d’autres.

L’occasion aussi de rencontrer des passionnés.

  • Chris Pfeiffer.

« Je roule à moto depuis mes cinq ans et j’en suis à ma 17ième année comme professionnel. J’ai pratiqué l’enduro mais jamais de courses sur circuits. Je suis venu naturellement au stunt car j’ai toujours utilisé la moto pour le fun. Un peu le vélo très jeune mais à dix ans, je peux déjà faire un très long wheeling à moto. C’est ma passion et les pilotes qui le pratiquent sont mes héros de jeunesse. J’aime ce que je fais. Je pense que la clé de la réussite est la passion. L’entraînement ne me pèse jamais. »

A cet instant, un pilote ‘dragster’ est seul en piste pour l’échauffement. Chris le remarque.
« J’aimerais rouler avec lui, moi sur ma moto.

Je vais rouler avec lui ! »
Et le voilà parti vers le départ.

Stunt.

A.C. Farias.

  • Jeff Boutonnet et le ‘dragster’.

« Je suis constructeur et pilote de dragster. Je viens à Mettet pour montrer mes réalisations : la trottinette-fusée, le ‘jet funny-car’, le quad à réaction. Pour le Superbiker, je pense être présent avec une moto de 10.000CV. J’ai commencé le dragster à l’âge de dix ans. C’est un rêve d’enfant, une passion depuis 35 ans. Je construits et pilote tous les véhicules présents. Pour la moto de 10.000CV, le moteur est le même que pour le ‘jet funny-car’. A 400 mètres, je suis à environ 480km/h. Plus vite, c’est dangereux, certains atteignent 600km/h. »

Dragster.

La super idée pour moi est de faire participer directement le public à la fête en organisant des baptêmes à bord de certaines voitures ( ce que l’on connaît déjà ) mais surtout, sur la moto.

Je ne peux pas négliger cette opportunité. Malgré mon amour immense pour la voiture, je veux le ‘grand frisson’ et embarquer comme passager à moto.

Je m’inscris, signe la décharge et reçois le rendez-vous : pour moi ce sera dans le ‘run’ de 17H10. Il me reste environ 2 heures pour me préparer psychologiquement à ce moment.

Vers 16H45, il est temps de regagner la tente et d’enfiler la combinaison, les bottes, les gants et le casque. On ne joue pas avec la protection !

Je ferai mon ‘run’ avec Michel Siméon, le papa de Xavier. Je connais sa carrière, je sais que je vais ‘prendre mon pied’.

La moto est une Yamaha R1, une hyper sport pas du tout prévue pour un passager. Je suis mal assis et je n’ai pas de point d’accroche. Let’s go for rock&roll !

La vitesse en courbe est hallucinante. Les freinages sont violents. A chaque fois, je viens m’écraser sur Michel. Pourtant, j’essaye de prendre appui sur le réservoir afin de limiter le transfert de masse.

Même en tant que passager, cela reste physique... Rapide debriefing après le ‘run’, le pilote est satisfait de mon comportement, je me suis bien débrouillé. Super, je ne suis pas qu’un poids mort !
Ma curiosité est trop forte, j’ai vu le paysage défiler très rapidement.
« Nous sommes montés à quelle vitesse, Michel ?
- Je n’ai pas regardé le compteur mais environ 220-230km/h ».
Je comprends mieux les sensations !

A peine descendu de la Yamaha, Frédéric Fiorentino me propose de l’accompagner. Aucune hésitation ,Yesssss !

La moto est une KTM Adventure, un trail. Plus confortable, une poignée en dessous de moi, une position plus droite, que le show continue !

Dès l’allée des stands, Fred part déjà en wheeling, ça promet !
Le freinage du virage Saarinen se fait tout en glisse, façon ‘Supermotard’, la descente vers le virage de Radiguès en jump !!! Wouawww, je vois défiler 20 ans de spectateur au Superbiker mais de manière bien dynamique.

Nous terminons le dernier tour par un freinage roue, arrière levée, sur une dizaine de mètres !!!

Merci Fred, tu m’as fait ‘la totale’.
Merci le Speed Trophy, c’est gravé en moi pour le reste de ma vie.

Dimitri et Philippe Haulet.

Le lien vers toutes les photos.

Vos commentaires

  • Le 7 mai 2013 à 11:29, par Daniel Dodeur En réponse à : Le ’Speed Trophy’ de Mettet – 2013.

    Super beau reportage.
    Chapeau aux organisateurs, il fallait oser ...
    Si la bonne météo pouvait accompagner toutes les manifestations cela serait super.Nous organisons le 8 septembre à Liège pour notre 10° anniversaire au Parc d’Avroy et notre seule crainte est la pluie ...
    Bonne continuation.
    Daniel Dodeur
    APAM
    Amis du Patrimoine Autos-Motos Liège. www.apam-liege.be

  • Le 9 mai 2013 à 08:22 En réponse à : Le ’Speed Trophy’ de Mettet – 2013.

    Je tient à féliciter mon amis DImitri et son papa pour leurs reportages , leurs photos et la gentillesse de nous les faire partager,DImi bravo Dan

  • Le 9 mai 2013 à 16:40, par Dimitri En réponse à : Le ’Speed Trophy’ de Mettet – 2013.

    Merci pour vos messages , ils font plaisir !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.