Le WEC et son histoire ...

Tony Henssen    2016-05-08 12:29:41   

Ces 5-6-7 mai, c’est sous un soleil radieux que se sont disputés les 6h de Spa-Francorchamps.


Le Championnat d’endurance WEC (World Endurance Championship) connaît un succès grandissant d’année en année. Il faut dire qu’avec 3 grands constructeurs engagés officiellement dans la catégorie reine (LMP1), ces courses ne manquent ni de suspense, ni d’intensité.

Le spectacle est passionnant de magnifiques bolides, de la bagarre et des pilotes de renom qui savent manier leur machines à la perfection.

Les spectateurs ont de quoi se divertir durant ces 3 jours. Animation en tout genre pour petits et grands ainsi qu’une exposition de magnifique ancêtres.

Mais également la Pit Walk : la Pit Lane est ouverte au spectateurs pendant 1h le vendredi et 2h le samedi matin. L’occasion d’approcher les voitures et leurs pilotes ( séances de dédicace ).

Kasuki NAKAJIMA
Marc WEBBER
Romain DUMAS

Ce samedi c’est Audi qui s’est démarqué et qui a gagné les 6h de Spa-Francorchamps.

Voici les résultats de cette course :

En LMP1 : c’est l’Audi de Lucas DI GRASSI, Loïc DUVAL, Oliver JARVIS qui s’impose avec 2 tour d’avance sur la Porsche de Romain DUMAS, Neel JANI, Marc LIEB et la superbe Rebellion pilotée par Mathéo TUSCHER, Dominik KRAIHAMER, Alexandre IMPERATORI.

En LMP2 : après une course folle, c’est l’équipage Gustavo MENEZES, Nicolas LAPIERRE, Stéphane RICHELMI qui impose leur Alpine A460 - Nissan devant Ryan DALZIEL, Luis Felipe DERANI, Christopher CUMMING en LIGIER JS P2 – Nissan, la 3 ème place revient à Oreca 05 - Nissan menée entre autre par Roberto MERHI.

En LMGTE Pro : Sam BIRD a mené la Ferrari 488 GTE sur la plus haute marche du PODIUM, Marino FRANCHITTI, Andy PRIAULX, Harry TINCKNELL suivent avec la Ford GT, la 3ème place revient à l’Aston Martine Vantage V de Richie STANAWAY, Fernando REES, Jonathan ADAM.

En LMGTE Am : C’est l’Aston Martin Vantage V8 de Paul DALLA LANA, Pedro LAMY, Mathias LAUDA qui l’emporte suivi de la Ferrari F458 Italia de François PERRODO, Emmanuel COLLARD, Rui AGUAS et enfin la Chevrolet Corvette C7-Z06 de Yutaka YAMAGISHI, Pierre RAGUES, Paolo RUBERTI

Les 6h de Spa-Francorchamps, c’est LA dernière répétition générale avant les mythiques 24 Heures du Mans.

C’est pourquoi, je vous propose un retour en arrière sur les débuts de ce championnat.

Le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) a été créé par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) en 2012.
Depuis ses débuts, le WEC compte dans ses rangs des équipes d’usine comme Porsche (Champion du Monde en titre cette année),

Audi, Toyota, Ferrari, Aston Martin... et Ford, qui rejoint la grande famille du WEC en 2016.

Cet engagement régulier de constructeurs automobiles majeurs, allié à la présence de quelques-uns des meilleurs pilotes venus de tous les horizons du sport automobile, assure au spectateur le privilège d’assister à une compétition d’un niveau jamais atteint dans l’histoire de l’endurance.

Le Wec c’est évidement la course des LMP1 mais pas seulement.
D’autres catégories accompagnent ces bolides à la technologie ultra sophistiquée : les prototypes LMP2, techniquement moins élaborés mais au look très spectaculaire aussi.

Cette classe est plus abordable financièrement et permet a des écuries privées de faire une course dans la course.
Les engagées de la dernière catégorie (LMGTE) concernent les voitures de type GT.

Elles sont basées sur des modèles de sport de constructeurs prestigieux tels que Porsche, Ferrari, Aston Martin,…
et Ford qui a fait son grand retour cette année avec une GT très spectaculaire.

Les 24 Heures du Mans représentent le temps fort du WEC. Le double des points y est attribué. Cette course mythique existe depuis 1923 et à été créée par L’A.C.O. ( Automobile club de l’Ouest) celui-la même qui est à l’origine du WEC. On comprend mieux pourquoi les 2 sont liés.

Les 24 Heures du Mans ont été créées en 1923. L’idée était d’en faire une épreuve qui permettait de montrer une technologie applicable aux voitures de route. Cette philosophie se retrouve dans le championnat, créé parce qu’une seule course ne suffisait plus aux constructeurs pour rentabiliser leurs investissements en innovations.

Les courses d’endurance sont un parfait moyen de mettre en valeur nos technologies de pointe, ainsi que leur durabilité, à une échelle mondiale. Et les innovations sont au rendez-vous.

Le WEC est un laboratoire beaucoup plus intéressant que la Formule 1. Dans la catégorie reine de la compétition, les Le Mans prototype 1 (LMP1), les voitures sont hybrides, avec un moteur atmosphérique (l’air est amené naturellement au moteur pour créer la combustion) et un moteur électrique.

Les méthodes de récupération d’énergie des véhicules hybrides vont varier d’un constructeur à l’autre et même d’une voiture à l’autre

A terme, ces nouveautés ont pour vocation de se retrouver sur les voitures de série, surtout en cas de victoire de la marque.

Un championnat prometteur qu’il ne faut surtout pas manquer.

Prochaine course : les 24h du Mans les 18 et 19 juin prochain.

Henssen Tony pour Automag

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.