Les Rétrofolies 2014, le rendez-vous ardennais des passionnés.

Benoît Piette    2014-09-01 21:21:03   

Cela fait bientôt 15 ans que les Rétrofolies existent : c’est en effet en 1999 que pour son 15ème anniversaire, le Rétromobile Club de Spa a émis l’idée de célébrer cet anniversaire en organisant une grande fête du Véhicule Ancien.

Depuis lors, l’idée a fait son chemin à un point que cette manifestation est devenue pratiquement incontournable pour qui le véhicule ancien est une seconde nature…


Rendez-vous a donc été pris pour faire une petite incursion à Spa ce troisième WE d’août.
Étalée sur deux jours, cette neuvième édition a drainé des milliers de visiteurs.

Sunbeam Alpine (1953 - 1955)

Le samedi 16, celle-ci s’est voulue plus discrète en se cantonnant au Parc des Sept Heures. Environ 450 voitures y étaient présentes. Cet endroit bien sympathique était également le lieu de départ des trois randonnées proposées par les organisateurs.

Cette journée a vu la possibilité de participer à une balade un peu particulière appelée Memory’s road en référence aux tragiques événements d’août 1914.
Celle-ci a connu un succès auquel les organisateurs ne s’attendaient pas. Il est vrai qu’elle se terminait par un repas convivial qui a permis de tisser des contacts entre les participants.

Honda Civic Hondamatic (1972 - 1979)

Le dimanche en allait tout autrement : le centre de la ville a été réservé au gros millier de véhicules de plus de 25 ans d’âge. Pour les autres visiteurs, des parkings gratuits situés en dehors du centre de Spa avaient été prévus.

L’inscription à cet événement était de 10 EUR, mais gratuit si vous étiez l’heureux propriétaire d’un véhicule d’avant 1945.

Comme d’habitude, le concours d’élégance a été un point fort de cette manifestation : une trentaine de véhicules ont été présentés au public au moyen de petits sketchs quelquefois hilarants.

Cette année, une splendide Pontiac a remporté tous les suffrages grâce au concours d’Elvis... ou peut-être son sosie ?

Parmi ces voitures, une Minerva Sans Soupapes de 1913 dont l’histoire a attiré l’attention des spectateurs : celle-ci, achetée neuve avant la Grande Guerre, a été transmise de père en fils et est donc toujours restée dans la même famille depuis son acquisition !

Quelques véhicules de la «  Galerie D’Ieteren  » avaient fait le déplacement depuis Bruxelles dont cette Auburn.

Autre véhicule présenté, cette Radar que l’on voit ici « auto-psiée » par les membres du jury du concours d’élégance.

Cette étrange carrosserie en polyester a été réalisée dans les années 1950 sur un châssis de 2CV par Robert Radar, concessionnaire Citroën à Liège.

Propulsé par une mécanique 2CV réalésée à 500 cm³, ce drôle d’insecte pouvait atteindre les 120 km/h.

D’après Olivier Lemesre, grand spécialiste belge de Citroën hélas trop tôt disparu, ce véhicule a été présenté à Citroën Belgique en 1957 qui décidera de le construire sur ses chaînes de montage à Forest.

Une soixantaine de carrosseries ont été fabriquées, mais seulement une vingtaine ont finalement été montées sur châssis et ont trouvé preneur entre 1959 et 1962.

Pour la petite histoire, trois Radar ont été mises par Citroën Belgique à la disposition de l’Expo 58

Citroën 2 CV Radar (vue de l’arrière - soute à carburant)

En complément à l’article sur les Moteurs de Mulhouse, voici une Mazda Cosmo en provenance du musée de Francorchamps situé à Stavelot.

Ce petit coupé roadster est propulsé par un moteur Wankel birotor de 982 cm³ développant 110 ch. (Série I - 1967 - soit 30 % de la production) à 128 ch. (Série II – 1968 à 1972 – 60 % de la production) à 7000 rpm (!).

La Série II de ce petit roadster pouvait pointer 200 km/h. Mesurant 4,14 m, son poids n’excédait pas la tonne.

Produit entre 1967 et 1972 à un peu moins de 1200 exemplaires (et plus précisément 1176 suivant le site du club japonais), ce petit coupé a participé en août 1968 au Marathon de la Route. Il s’agissait de tourner 84 heures sur le circuit du Nürburgring.

Piloté par les Belges Léon Dernier , Yves Deprez et Jean-Pierre Ackermans , la Cosmo Sport 110S s’est comportée honorablement en terminant en quatrième position après 344 tours de circuit…

Une bourse du style « vide-garage  » a été organisée dans la galerie Léopold II : beaucoup de miniatures, de l’outillage et quelques pièces pouvaient tenter les chalands.

Panhard Dyna X86 1952 (avec gendarme d’époque)

Les prochaines Rétrofolies seront déjà à leur dixième édition  !
Ce sera peut-être l’occasion pour le Rétromobile Club de Spa de négocier une nouvelle convention avec la Ville afin étendre le périmètre réservé aux anciennes...

Ce sympathique événement aura lieu le troisième weekend du mois d’août 2016... à vos agendas !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.