Marathon des Alpes 2010 Une belle histoire belge

Eddy Coppée    2010-09-12 22:52:47   

On s’attendait à une aventure et on y a eu droit, les équipages en grande partie sont venus chercher ce qu’ils y attendaient, une épreuve hors du commun, avec 44 heures au volant et aux notes entre la France, l’Italie et la Suisse.


Dès le départ quelques surprises, Johny Delhez a emmené une sierra cosworth, plus confortable que l’escort, Tomsen - Riga nous présentent une 911 aux couleurs nationales en provenance des USA , leur Audi quattro a trouvé acquéreur en la personne de René Franchi. L’hotel Roma se transforme en parc fermé improvisé, le temps de rassembler les troupes et de monter le TRIPPY. On s’affaire aux derniers préparatifs, on mécanique d’autres tels Chavan, Amato sont victimes de leur électronique.
Les freins constituent la grosse inquiétude des participants.
Eddy Borremans affiche les précieuses autorisations, rassure ses troupes.
Eddy fait même un superbe cadeau, le RT1 peut être reconnu, afin de vérifier si l’étalonnage est correct et pour se faire une idée des difficultés, la route du fort qui surplombe Albertville est parfaite pour cela.
Bien vite rentré, les équipages ont droit au briefing d’Eddy en français et de Willy Lux en Anglais.

Courte nuit de repos et départ aux aurores, 06.30 Hrs c’est tôt , le règlement permet un départ anticipé non sanctionné à 06.00 Hrs.

Dans la nuit le col de Forclaz attend les concurrents tous phares allumés. Delhez – Gully prennent dix minutes suite à un souci électronique.
Les concurrents quittent rapidement la France pour rejoindre les vignes du valais par Sion. Déjà quelques soucis pour Franchi et un rythme qui paraît élevé pour les nouveaux venus.

Marteleur et Kinot sur leur petite honda civic automatique constatent immédiatement le manque de puissance de leur japonaise. On joue avec la boîte en passant en 1, aussinon, j’ai tout le temps pour lire les notes et admirer le paysage.

Marteleur Kinot découverte d’un autre rallye après les boucles de SPA

L’équipage Amato Scarcella connaît des soucis de frein et la Mercedes 220 de Rosetto cassel – Girard Madoux 400 kg pour 60 cv a déjà perdu un phare et une aile dans un contact avec un touriste. Le Simplon se présente maintenant avant la halte de Masera. Paysages magnifiques et déjà une petite idée des candidats à la victoire. Van Rompuy, Chavan, Horgnies et Paisse sont dans un mouchoir. Schorno –Hoffmann étonnent sur la véloce Maserati mistral. Ongari - Scariono sur MGB GT pour l’Italie , Johnson-Vincent les britaniques sur sumbeam tiger et Ambriosini Lavau pour la France sont les nationaux les mieux classés.

Un vigneron bourguignon dans les vignes du valais Mongeard Bozet

Ambrosini

Superbe Sunbeam tiger

Quelques pâtes et voici le peloton qui redémarre, Plas – Aubertin sur Alpine , démarrent à la poussette, l’alternateur est out.

Jarvis –Hushford mécaniquent toujours dans le Simplon. Quelques abandons de marque dont Moulinasse Mestdagh, Celli - Gorman.

Devos - Cuypers sur la Porsche 356 connaissent des problèmes de freins arrières.Les garnitures arrière droit restent bloquées et chauffent .

Direction les lacs où une circulation estivale va perturber les concurrents. Pas facile de se frayer un chemin entre les touristes d’un jour, les motos qui passent de tous côtés. De plus les moyennes entre Rt sont particulièrement élévées. Bref la galère et les sanctions qui tombent , mais pour tous les concurrents.
Delhez, Fonze et Devos sont contrôlés par la police suisse.
Le passage du lac de Lugano nous mène en bateau , merci Eddy, mais à ce jeu, les plus astucieux, comme Navet –Marquet coupent au cours. A 200 points le RT , les points pleuvent. « on appelle cela de la gestion de course ».

Borremans et Lux nous ont même mené en bateau (elle était facile)

Verhelle – Thirionnet regrettent cette liaison touristique qui de leurs dires n’apporte rien. La visite des points culminants près de Lugano se font entre les touristes et les mobilhomes.

Lecce est le départ de la liaison via Milan. La halte autoroutière qui suit permet aux équipages de se restaurer avant la dure étape vers San Remo , et les Alpes de haute Provence. Les équipages souffrent , pilotes , co-pilotes.
Reuter-Vandevoorst jettent l’éponge. « La journée dans la circulation c’est impossible » Dans beaucoup de voitures c’est le co-pilote qui a fait la liaison, préservant l’énergie de son pilote , pour la suite .

Van Rompuy a souffert

Vandermeulen Claesen un peu de repos mérité

A l’examen du classement Willy Lux et Eddy Borremans changent la donne. Les pénalités passent de 200 à 600 points et 1200 dans le RT 33, le plus long.
Après ce repos c’est la région de San Remo qui accueille le rallye et quel accueil, avant minuit , Delhez, Schorno , Declerck etd’autres équipages font l’objet de contrôles systématiques de la police italienne. C’est un coucurrent qui va leur venir en aide en la personne de Mr Amato qui négocie avec les forces de l’ordre. Le rallye peut continuer.

Amato un concurrent d’un grand secours

Dufrasne Simon une lancia peu puissante mais fiable

Episode difficile car dans les campagnes Schorno n’est pas épargné, d’abord une pierre placée sur la route voit s’envoler la Maserati, ensuite c’est une palette qui sera lancée sur le capot de la belle italienne. Soucieux de préserver un des 800 exemplaires de cette magnifique Maserati Mistral , ils préfèreront écoper de pénalités en court-circuitant les étapes italiennes, pour rejoindre la France.

La halte de Dorno .... un peu de repos pour Schorno

Pas de chance pour la golf gti belge de Fonse qui casse la boîte .
Le col du Turini et la Lombarde sont d’autres cols difficiles, car dans la lombarde, les concurrents sont mêlés aux pèlerins. La longue liaison passe par le magnifique col de l’Izoard et son décor lunaire. Guère le temps de s’attarder , les moyennes restent élevées hors rt. Descente vers Briançon et retour en Italie pour une fin d’étape 3.

En tête on garde quatre voitures Van Rompuy, Chavan, Delhez et Verhelle devant un trio français, Ambrosini, Sevegne et Buthier. Schorno remonte lentement, Johnson – Vincent restent les meilleurs sujets britaniques. Les danoises Corke et jensen après un début de parcours sans tranquille , voient le capot avant s’ouvrir dans le RT 35 . les phares en ont pris un coup et après l’avoir fixé avec des bandes adhésives, elles repartent .

Bonne préparation pour le Monte Carlo Corke et Jensen

Chavan avait déjà perdu un phare

Le retour vers Albertville ne sera pas plus facile , les km se font sentir et les machines comme les hommes aspirent au repos. Chavan avec une boîte de vitesse au carter fêlé, a déjà connu un petit souci le phare avant droit en porte les stigmates. Lambert n’a plus de trip, à deux Rt de l’arrivée chavan se fait surprendre dans une épingle gauche et tape un muret.La face avant de la Porsche est emboutie. Le temps de réparer, l’équipage préfère neutraliser les deux derniers RT , la Porsche a souffert.
A Alberville les concurrents arrivent un à un. Buthier Plenet ont casé le pont . Ils coupent aussi : « la voiture est venue par la route et c’est par ce chemin qu’elle rentrera. Nous avons coupé par sécurité. ».
Sevegne – Dubosc et Ambrosini sont au coude à coude pour la première place française. Fiers d’avoir fait l’ensemble du parcours sur une petite visa 1300 Sevegne – Dubosc avec un écart inférieur à 5 points prennent la 6° place.

On attend les vainqueurs et Chavan garde espoir. Mais lorsque la Kadett entre dans le parc de l’hotel Roma, Van Rompuy et Pirotte savent qu’ils ont gagné.
Saluons cette victoire de boit en bout à sa juste valeur. C’était très dur et Dirk est malade. Il a été piqué par une méduse et est sous antibiotique. A Dorno il était prêt à abandonner. Il a repris le volant. Notons que l’assistance avec la remorque de Broekaert a fait les 1800 km comme nous. »

Delhez – Gully sont satisfaits de leur 3° malgré un pneu crevé dans le dernier RT , nous nous sommes trompés dans la longue et avons pris 7 minutes. Entre les tracteurs et une punto vindicative, et la police ds RT11, tout s’est relativement bien passé.

Delhez gully une nuit difficile avec les pressions turbo dans les cols

La Ford Cortina de Verhelle – Thirionnet est 4° . Ils regrettent un peu la circulation et les moyennes élevées en liaison. Pour Thirionnet le parcours est magnifique, il manque un peu de navigation pour faire la différence. »
Tous les concurrents sont unanymes, « on a ce qu’on est venu chercher, tenir 38 heures au volant et la débrouille en cas de panne. »

Un beau résultat pour les frères Delporte sur une mazda très bruyante

Eddy Borremans nous l’avait dit c’est dur, très dur. Je préviens les gens .Je ne veux pas qu’ils critiquent l’épreuve après course. Au PAC on sait ce qu’on vient y chercher. » Rendez vous en 2011 pour un nouveau marathon des Alpes.

Lux et Borremans étaient omni présents .

Classement général Final

1Van Rompuy Dirk/ Pirotte Cédric Opel kadett GTE 3405,18 Pts ;2 Chavan Charles/ Lambert Joseph 4025,97 Pts ;3 Delhez Johnny/Gully Eddy Ford Sierra Cosworth 4779,73 Pts ; 4 Verhelle Claude/ Thirionet Yves Ford Cortina 5902,90Pts ;5 Schorno Edy/ Hoffmann Elmar Maserati mistrale 6782,34 Pts Pts ; 6 Sevegne Laurent/Dubosc Stephan Citroen Visa 7133,54 Pts ; 7 Ambrosini Jérôme/Lavau Frédéric Audi 80 7138,20 Pts ; 8 Dufrasne Dominique/Simon Patrice Lancia Fulvia 7653,16 Pts ;9 Johnson Stephen/ Vincent John Sunbeam Tiger 7894,25 Pts ;10 Delporte José/Delporte Thierry mazda RX7 8623,74 Pts ;11 Vandermeulen Arnaud/ Claessen André Volvo 122 9019,74 Pts ; 12 Tomsen Georges/ Riga Pierre Porsche 911 9810,48 ; 13 De Clerck Patrick/ De Clerck Joeri Mini Morris Cooper S 10262,80 Pts ;14 Dransard Dominique/Di Scala Emmanuel Porsche 944 10453,10 Pts ; 15 Navet Marc/Marquet Georges Fiat Ritmo 11284,22 Pts ;16 Besqueut Jean Louis/Alaimo Angelo Alfa Romeo alfetta 11881,60 Pts ;17 Amato Luciano/Scarcella Danilo Lancia delta integrale12326,60 Pts ; 18Corke Danna/Jensen Marie-Louise MGB 12473,50 Pts Pts 19 Libon Cédric/Jelinic Olivier Alfa romeo Giulia 13220,16 Pts ; 20 Minard Henri/Philibert Nicole Saab Sonet 13660,54 Pts ; 21 Kislig Jean-Jacques/Merat Daniel Porsche 914/6 14027,80 Pts Pts ; 22 Marteleur Sylvia/Kinot Christian Honda Civic 14370,36

Victoire inter équipe du team "l’abreuvoir" un clin d’oeil à Yannick pour 2011.

Eddy COPPEE

Vos commentaires

  • Le 13 septembre 2010 à 13:02, par Fedeli Carlo Morgan Roadster N° 33 En réponse à : Marathon des Alpes 2010 Une belle histoire belge

    C’est moi , qui a parlè avec la Gendarmerie italienne pour faire passer les concurrents, est c’est encore moi avec des troubles a l’èlectronique de bord. Seulement pour la prècision. Carlo Fedeli

  • Le 15 septembre 2010 à 11:55, par retromobilia1500 En réponse à : Marathon des Alpes 2010 Une belle histoire belge

    On savait ce qu’on venait chercher......et on a trouvé encore plus de par le magnifique parcours et surtout les rencontres humaines......merci Eddy et le staff.....on resigne l’année prochaine.....mieux équipés ou préparés......hein Johnny ????? Amitiés à tous

  • Le 15 septembre 2010 à 20:04, par Marteleur-Kinot En réponse à : Marathon des Alpes 2010 Une belle histoire belge

    Un marathon .... je confirme. Avec mon épouse, le terme n’a pas été minimisé.
    Un sepctacle magnifique ,un cadre exeptionel.
    Chercher les limites en tous genres !!!!!! Nous confirmons ! Avec le bonheur de rejoindre l’ arrivée sans casse et dans la bonne humeur.Sylvia et Christian Honda Civic

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.