Marathon des Pyrénées CHAVAN LAMBERT vainqueurs à CARCASSONNE

Eddy Coppée    2012-11-03 16:31:37   


CHAVAN LAMBERT vainqueurs à CARCASSONNE

Il fallait du courage pour reprendre la route après une première étape particulièrement pénible dans la nuit .Les concurrents démarrent de Carcassonne direction le pays Cathare.Pas top le temps d’admirer les châteaux d’une autre époque sous un ciel bleu.

Chavan Lambert ouvrent la route

Chavan ouvre la route des 13 rescapés.direction Arques, Fenouillet, quelques cols et le Mont Louis. Une descente infernale conduit à Prades au poied du mont Canigou, première halte.. Chavan maîtrise parfaitement les RT, mais connaît quelques inquiétudes avec le pont et les cardans de la Porsche .Un « Clong » insidieux ne le rassure pas. Derrière Appleton-Rusfort et Paisse-Maquet se positionnent pour la deuxième place enviée aussi par Maisonneuve Carpuat et De saint Viance-Waucquier sur une GS qui virevolte dans les descentes.

Appleton-Rusfort l’expérience vient avec l’âge.

Gabrielle Julien et Dominique sur la mini sont plus loin et tentent de suivre le rythme endiablé.Les conditions météo , un grand soleil et une nuit étoilée après Prades ne vont plus accroître les difficultés. La boucle à la limite de la frontière espagnole est un peu plus facile, les gorges du Fou n’ont aucun effet sur les concurrents qui rejoignent Amélie Les Bains.Le parcours est plus facile et les concurrents fort de leur expérience du premier jour décryptent mieux des astuces d’un road-book moins volumineux..

Maisonneuve -Carpuat ramènent une alpine nickel

Derrière Chavan Lambert effectuent une boucle presque parfaite, on assiste à une belle bagarre entre la mini de Charenton-le-Pont, la Porsche de Paisse-Maquet et la GS de De Saint Viance -Wauquier. La Porsche a quelques atouts notamment sa puissance et sa fiabilité. C’est une voiture familiale où Julien Paisse a choyé la voiture que ses parents Jojo et Calou allaient utiliser dans les Pyrénées. Rushfort, est un co-pilote de renom.Il navigue à l’ancienne tout à la carte.Nos amis Anglais malgré un âge certains ont une expérience hors du commun.De Saint Viance sait que sa GS est largement limitée en puissance aussi j’attaque dans les descentes freinant du pied gauche .Cette technique a des effets pervers sur les cardans et les freins aussi je dois fréquemment soit les remplacer au moins les surveiller ;

Les chronos se suivent et dans le col de Fourtou nos amis Anglais vont se tromper.Ils prennent d’un coup 13O points et laissent la seconde place à Jojo Paisse et son épouse.Comble de malchance,
Peu avant le retour sur Carcassonne , au Pont d’Orbieu, Un cardan de la GS casse..La voiture tape le rocher avant de partir dans le ravin en marche arrière.15 mètres plus bas un arbre retiendra la pauvre GS, sans souci pour l’équipage. .De Saint Fiance est serein la grenouille GS n’a pas mangé le bœuf Porsche. mais on reviendra....

Paisse Jojo et Maquet-Calou la première femme sur le podium d’un marathon.

Plus loin Maisonneuve -Carpuat se montrent satisfait de leur participation , on a voulu passer partout, mais pas à l’heure idoine. Loups-cerviers aussi rentrent à Carcassonne avant l’heure, la boîte de la 356 n’a pas tenu.

.Beyers se permet un second abandon, après avoir navigué Christian Crucifix, il remplace Paul Royen malade. L’aventure sur une autre Porsche 924 cette fois tournera court avec une courroie d’alternateur cassée.Ils rejoindront en réparation de fortune la base de Carcassonne..

Les Gabrielle aussi reconnaissent dans ce marathon une aventure exceptionnelle. Ils remercient la météo pour de seconde journée plus clémente.

Cette météo a permis à Kislig-Flament sur la 914/6 de faire une seconde étape cheveux aux vents dans les peltor. Une arrivée bienvenue malgré quelques avalanches de points.

A Carcassonne à l’arrivée Chavan et Joseph Lambert savourent leur victoire et remercient leur assistance des soins prodigués à la Porsche., c’est aussi un des secrets de leur réussite au Marathon, la présence de l’assistance., qui pour la petite histoire a dépanné d’autres concurrents ramené René Beyers à Carcassonne dans les pneus .

Le marathon des Pyrénées reste une aventure à part entière.
Mathématiquement deux demi- marathon en constituent bien un entier , et 2012 était une bonne année, les absents ont eu tort.

Chavan-Lambert et la famille Paisse , deux Porsche aux deux premières marches du podium qui l’eut cru.

Classement final

Classement FINAL !

texte Eddy Coppee
Photos Michael Denison et Eddy Coppee

- A lire aussi :

MARATHON DES PYRENEES NEWS

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.