Palmarès enrichi d’un grand nom pour les Legend Boucles@Bastogne !

Jean-Marie GRAINDORGE    2020-02-09 12:36:00   

Malgré une météo peu engageante, les équipages nous ont offert un spectacle grandiose sur un parcours qui l’est tout autant.


Enfin la saison belge 2020 redémarre, les odeurs typiques de notre sport favori, les bruits caractéristiques de notre passion, reviennent après une toujours trop longue trêve Hivernale, et de quelle manière....Bastogne est noire de monde en ce 31 janvier, en effet, la "parade" des Legend Boucles@Bastogne 2020 a encore une fois attiré une foule considérable dans le centre ville.
La fête peu commencer !

Le Royal Automobile Club de Spa avait, une fois de plus, attiré du beau monde dans nos Ardennes, en effet, les noms de Meeke , Ciamin , Hirvonen sont des familiers des speakers du WRC, tandis que ceux de Fernémont, Cherain, Bedoret, De Mevius etc.. sont eux bien connus de notre plus proche BRC, si on ajoute a cela quelques noms d’habitués de l’épreuve tel que Fred Caprasse, Frederic François (régionaux bien connus) et ceux de "Vande", Verreydt, Bux, Bouvy, le Clan des Glaudes....etc on obtient un mélange plutôt prometteur qui va en découdre sur un parcours qui l’est tout autant.

C’est sur un tracé concentré autour du centre de l’épreuve que les nombreux équipages des 5 catégories vont en découdre durant ces 2 jours de courses .
Auteur de 6 meilleurs temps lors de la premiére journée, Fred Caprasse prenait le leadership jusqu’a la RT 6 ou Kris Meeke signait son premier Scratch de la journée (il en signera 6 autres) prenant par la même occasion la direction des opérations. Signalons aussi le meilleur chrono réalisé par Gino Bux la RT 3, le seul que le duo de tête aie laissé échapper.

Le peloton des poursuivants restait en embuscade emmené par les Fernémont, Cherain, Bouvy, Munster etc... Par contre pour Hirvonen, devant affiner les réglages de sa nouvelle Escort MKII, le malheureux Nicolas Ciamin victime d’un bris de cardan sur sa BMW M3 dès les premiers hectomètres et Georg Berlandy , sortie dans la fin de la RT 1, pour ne citez qu’eux, la journée ne restera pas dans les anales.

C’est donc le dimanche que tout va se jouer. La premiére RT de la journée sera décisive, mais de triste façon, en effet, Fred Caprasse partait a la faute pour le compte dans un virage "masqué", arrivant 1 minute derrière lui Adrian Fernémont ne peut éviter l’Escort de son prédécesseur, et doit en rester là également. Tout bénéfice pour Kris Meeke qui était lui, au même moment, victime d’un soucis de pont, tout heureux donc de voir cette RT annulée. Autres bénéficiaires, Cédric Cherain se retrouvait a une belle seconde position après un beau et intelligent rallye et Fred Bouvy et sa Porsche 911 SC se hissant sur la troisiéme marche du podium.

C’est donc dans cet ordre que vont se clôturer ces Legends Boucles@Bastogne 2020. Le palmarès de l’épreuve s’enrichit donc d’un nouveau grand nom du Rallye Mondial, aprés les "Hirvonen, Bouffier, Neuville, Duval " le nom de Meeke s’inscrit, lui aussi, au somment de cette superbe épreuve dont le Royal Automobile Club de Spa peut être fier.

A noter aussi, les superbes prestations de Stephane Stouff et Frédéric François respectivement 4ieme et 5ieme qui n’ont pas ménagé leurs efforts tout au long du week-end.
Mention aussi pour Gino Bux, J-P Vandewauwer, Xavier Baugnet, Florian Jupsin, Geoffrey Leyon pour leur Côté généreux et spectaculaire qui aura réchauffé le coeur de la grande foule présente tout au long du w-e , malgré un temps "a ne pas mettre un footballeur dehors" :-))

Du côté des moins médiatiques, mais au combien intéressantes, autres catégories qui font elles aussi partie intégrantes de la fête et de la légende, notons qu’en "Challenger" c’est Dimitri Van Hove et Lionel Windeshausen qui ont imposé leur superbe Alfa Romeo GTV6 aux couleurs de la 101ème Airborne, le podium se complète avec une très belle 2ème place pour Luc Caprasse et Tony Kairis et Michaël Magerotte et Arnaud Hennuy (Ford Escort MK2) sur la troisième marche.

Du côté de la catégorie ‘Classic 60’, Patrick et Joseph Lambert (BMW 2002 Ti) remportent une superbe victoire… en dépit de bris du baquet du pilote dans le dernier test de régularité ! « Je suis ravi de gagner cette épreuve avec mon fils, commentait un Joseph Lambert clairement ému. Les autres n’ont bien sûr rien lâché, mais nous avons su éviter toute erreur majeure… »
Lauréats des deux éditions précédentes, Marc Van Dalen et Julien Minguet (Ford Escort MK2) ont fait le maximum, échouant à moins de 20 points d’une troisième victoire de rang.
C’est la Renault 11 Turbo d’Eric Piraux et Catherine Monard qui a complété le podium final, l’équipage avouant s’être fait quelques frayeurs sous la pluie et dans la nuit du samedi.

Photo contractuelle

En catégorie ‘Classic 50’, Michael Bartholemy et son fils Noah imposant leur superbe Porsche 911 S, inaugurant le palmarès des adeptes de régularité à moyenne basse. Ils ont devancé l’Autobianchi A112 Abarth de Céline Evrard et Denis Colin, Raymond Collignon et Arnaud Vandermeulen sur une Volvo Amazon 122S 1965 complètent la troisième marche du podium.

Photo contractuelle

Present aussi dans le peloton des engagés, on retrouve également Paul FRAIKIN assisté par Filip DEPLANCKE au Volant d’une Volvo 142 qui auront connu quelques soucis, mais auront tout de même rejoint l’arrivée, nul doute que la promo du futur Champion’s Day organisé par notre Paul national le 21 juin 2020 à Bilstain, aura été faite jusqu’au bout.

Enfin, comment ne pas vous parler de la belle aventure de notre équipage Automag.be, Raymond Collignon et Arnaud Vandermeulen sur la Volvo Amazon 122S 1965, sans autre aide qu’un Chrono, des tables de moyennes et le road book. Bravo à eux, ils rejoignent l’arrivée à une très belle 3ieme place finale avec à la clé un meilleur temps dans la plus longue étape forestière, Félicitations à eux, ils ont porté haut nos couleurs.
(Un reportage sur cette aventure paraîtra très prochainement.)

En conclusion , un week-end humide pour toute la troupe des participants et celle des très nombreux suiveurs, mais surtout trois jours de magie pour les amoureux de rallyes et de vielles autos qui sentent bon la nostalgie.

Merci a tous les pilotes pour le spectacle permanent offert en cadeau a nos yeux toujours grands ouverts a vos grands travers, merci a toute l’organisation pour l’accueil et pour le boulot fourni pour nous apporter des moments toujours plus mémorables au fil des années, merci a cette magnifique région qui participe grandement a la magie des images que notre mémoire retiendra, mais surtout un énorme merci a toutes les équipes de sécurité qui sont restées en place, sous la pluie, face au vent et jusqu’au bout, respect a vous.
Vivement 2021 pour retrouver toutes les bonnes surprises que Pierre Delettre et son équipe nous préparent déjà, soyons en sûr.

Texte : Jean Marie Graindorge
Photos : Bruno Cornet et Sebastien China (Rupteur magazine)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.