Renties Ypres Rally 2019 : Un podium international !

Jacques Guisset    2019-07-05 12:43:58   

Cédric Cherain et Adrian Fernémont avaient fait l’impasse sur cette épreuve . L’occasion était belle pour Kris Princen d’engranger des points précieux au championnat de Belgique des rallyes .


Juste avant la trêve estivale, le dernier week-end de Juin, Automag avait rendez-vous avec le Renties Ypres Rally 2019, 6ème manche du championnat Belge des rallyes comptant également pour le championnat Anglais (British Rally Championship).
Cette édition fût éprouvante pour l’ensemble des acteurs, nous avons rencontré par endroit des températures de l’ordre des 36°C.

M-sport profitait de l’occasion pour présenter sa nouvelle monture en catégorie R5, la Ford Fiesta R5. Pour l’heure, elle était pilotée par l’équipage français Eric CamilliBenjamin Veillas.

Dans le même ordre d’idée et c’était une première dans l’histoire du rallye, les actuelles WRC roulaient à Ypres dans une nouvelle catégorie « Ypres Rally Master » imaginée par Superstage.
Cette catégorie était limitée (50%) au niveau des kilomètres de spéciales et permettait aussi une participation aux Youngtimers non encore admises aux manches historiques.
Il fallait bien être attentif aux heures de passage afin d’être au rendez-vous avec ces belles montures.
L’organisation avait remanié les passages en spéciales pour ne pas engorger les liaisons. Tant que les modernes régalaient le public sur une étape spéciale, les historiques défiaient le chrono sur une autre étape spéciale.

Nous retrouvions dans cette catégorie, notre compatriote Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul au volant de leur monture (HyundaI I20 coupé WRC) avec laquelle il vise le titre mondial.

Bryan Bouffier secondé par André Leyh quant à eux nous faisaient l’honneur de présenter la Ford Fiesta WRC’19 couvée chez M-Sport. Malheureusement ils ont dû renoncer au second passage sur ennuis mécanique.

Nous avons pu confirmer les dires des spectateurs que ces machines sont de vrais avions. André citait : « incroyable comme ça va vite ces autos ».

Nous retrouvions également une partie des fameuses Gr.A comme la Ford Escort RS Cosworth pilotée par Paul Lietaer et Bruno Vienne.

La Subaru Impreza 555 Gr.A (ex Mc Rae) avec Gunther Monnens et Ward Hanssens.

Bruno Thiry co-piloté par Julien Viane nous a démontré également qu’il n’avait rien perdu de son coup de volant. Il pilotait pour l’heure une excellente Opel Corsa Kit car.

En ERT, Les Belges ont eu du pain sur la planche face à une délégation de pilote WRC.
Craig Breen avait fait le déplacement avec comme objectif de « venir pour gagner ». Il disposait pour cela d’une splendide VW Polo GTI R5 couvée par le team BMA.

Le Norvégien Ole-Christian Velby secondé par Jonas Andersson affrontait Breen avec une Huyndai I20 R5. Malheureusement pour lui, il a dû y renoncer suite à l’incendie de sa monture.

Kevin Abbring épaulé par la revenante Véronique Hostens, auteur de 9 scratchs sur le rallye, à égalité avec Craig et avec autant de meilleurs temps n’a pu remporter le rallye suite à de petites erreurs de parcours.

Au niveau de la délégation belge, beaucoup d’absent notamment Cédric Cherain, Adrian Fernémont, Patrick Snijers...
Kris Princen et Vincent Verschueren tous deux sur Skoda R5 étaient de la partie.
Nos deux protagonistes, auteurs d’un scratch chacun, ne pouvaient faire face aux assauts des pilotes de renommée mondiale cependant ils n’ont pas démérité pour autant en intégrant le top 10 voir le top 5 sur certaines ES.

Kevin Demaerschalk secondé par Lara Vanneste (sur Citroën DS3 R5) n’en démérite pas non plus, auteur de 3 scratchs en fin de rallye et toujours bien placé dans les chronos en ES.

Après trois années d’absence, le quadruple champion de Belgique en titre et coach de Sébastien Bedoret, … hé oui vous avez deviné, ……Freddy Loix (notre Fast Freddy) nous faisait l’honneur de revenir sur le Renties Ypres Rally, non pas en tant que leader mais pour s’amuser tout en donnant le meilleur de lui-même avec la Skoda Fabia R5 de la nouvelle formation PTR (Pieter Tsjoen Rally). Pour l’occasion, Pieter Tsjoen, secondait Freddy dans le baquet de droite.

Sébastien Bedoret, étoile montante du rallye Belge copiloté par Thomas Walbrecq était de la partie également.
Tout en sachant l’engagement de Freddy Loix sur cette épreuve, cela nous réservait un match au sommet. Qui de l’élève ou le maître allait être devant ? De spéciales en spéciales, les places s’échangeaient régulièrement jusqu’à la 17ème étape spéciale où malheureusement Sébastien partait à la faute et sortait violemment de la route. L’équipage en sort indemne fort heureusement.

Cette année le Renties Ypres Rally comptait pour le BRC (British Rally Championship).
Le BRC décidait, après trois manches sur ses terres, de traverser la Manche pour la quatrième épreuve de la saison. Nous allions donc assister à un match Belgique-Angleterre.
Tom Cave, l’homme fort de la délégation anglaise, installé provisoirement en tête du championnat débarquait avec sa Huyndai I20 R5.
Tom secondé par Dale Bowen comptabilise deux participations à Ypres mais ce rallye ne lui a jamais porté chance, il a dû abandonner à deux reprises.

Marty McCormack, pilote britannique, très apprécié du public belge, n’a jamais réussi ici à Ypres, il a dû abandonner par deux fois.
Comme dit l’adage, jamais deux sans trois, Marty fût victime d’une sortie de route qui ne pardonnera pas.

La lutte dans les différentes catégories fut très animée. Les mécaniques ainsi que les organismes on été mis à rude épreuve avec un thermomètre qui dépassait allègrement la barre des 35°...

De très jolies montures nous ont offert un beau spectacle également en catégorie historique.
Le FIA Las Vegas Ypres Historic Rally et le SAS Pils Classics étaient mis à l’honneur par l’organisation. La configuration de la place a été modifiée afin que les manches historiques disposent au parc d’assistance leur propre podium.

L’organisation a lancé également un ambitieux projet « Planet 22 » que nous pouvons également saluer.
Au niveau de l’empreinte écologique, les spectateurs avaient reçu avec leur ticket d’entrée, un petit sac poubelle pour leurs propres déchets. Petit sac biodégradable qui peut être déposé dans un container, ceci afin de respecter les lieux visités.
Au niveau mobilité, afin de libérer le centre-ville de la cité des chats, l’organisation avait mis à disposition des spectateurs un petit train "hop-on-hop-off" qui desservait les différents parkings autour de la ville. Ce petit train était gratuit et effectuait le tour toutes les 8 minutes.

Nous ne terminerons pas cet article sans remercier l’organisation pour son accueil très chaleureux.

N’hésitez pas à consulter nos albums photos sur notre Fanpage Facebook : https://www.facebook.com/automag.be/

Nous vous donnons rendez-vous fin Juillet pour les Total 24h de Spa. Excellentes vacances à toutes et tous.

Texte et photos : Michael Deculenaire et Jacques Guisset.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.