Toyota Corolla Touring Sport.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2019-06-26 11:00:54   

Après quelques années de mise au placard en Europe (Auris avait repris le flambeau), le nom Corolla revient sur le devant de la scène chez le constructeur nippon.


Ressortir un monument comme Corolla est une arme à double tranchant.

Si les décideurs le font, la confiance en leur produit doit être maximale.

Il me faut en avoir le cœur net.

Look.

La saga Corolla démarre en 1966. 11 générations se succèdent au fil de ces années et la douzième arrive dans les concessions.

Les version 4 et 5 portes sont des produits mondiaux. Par contre, la Touring Sport (Break) n’est commercialisée qu’en Europe.


Je suis totalement sous le charme de ce break et ce, depuis le premier jour où je le vois en 2018 sous les projecteurs d’un grand salon européen.

Je ne suis pas toujours en phase avec les designs des constructeurs asiatiques, trop souvent taillés à la hache.


Cette Corolla allie de très jolies courbes et des traits droits, une allure générale plus européanisée qui plaira sans aucun doute.


La face avant est agressive à souhait. Il est loin le temps du ‘look passe partout’, la Corolla s’affirme totalement.

Engine.

Toyota fait de l’hybride son cheval de bataille et 2 versions hybrides (autorechargeables ) sont disponibles pour ce modèle.

• Une première avec un 1,8 litres de cylindrée développant 122 ch.
• Une seconde avec un 2,0 litre proposant 180 ch.

C’est cette dernière que j’ai le plaisir de conduire pendant quelques jours.
Les versions hybrides sont équipées de la boîte automatique e-CVT.


Un 1,2 L. turbo essence de 116 ch. est aussi à la carte mais le diesel n’est pas au catalogue pour cette Corolla !

Inside.

L’ambiance intérieure est assez classique, agrémentée de matériaux de bonne qualité.

S’il y a bien un élément qui s’impose à la première ouverture de porte, ce sont les sièges avant.


Le Design est digne des plus grandes GT. Le maintien est excellent et l’assise assez ferme.

L’habitabilité est excellente et les places arrière accueillent avec facilité des personnes au gabarit supérieur à la moyenne.

Le coffre n’est pas en reste avec un volume de 581 litres et un seuil de chargement totalement plat, de quoi satisfaire une belle petite famille.


En revanche, je ne suis pas totalement en phase avec le système multimédia, peu intuitif à mon goût.


Sur la route.

Je retrouve la nouvelle plateforme modulaire TNGA (Toyota New Global Architecture). Elle offre une rigidité à la hausse et entraîne un comportement plus vif, plus sportif.

De quoi rendre cette Corolla plus dynamique.


La suspension se révèle assez confortable mais avec une tendance un peu ferme. Les sièges renforcent ce feeling qui pourrait fatiguer les lombaires des personnes sensibles.

Le moteur (2,0L) apporte un bon agrément de conduite, bien plus agréable que le 1,8L.

La boîte auto e-CVT est d’une douceur quasi parfaite.


Si elle enfile les rapports de manière totalement feutrée, elle se révèle toujours aussi présente (moulin à café) lors des fortes sollicitations de la pédale de droite, pour la montée sur autoroute par exemple.

Le châssis se montre étonnamment dynamique avec un train avant incisif, de quoi s’amuser en enfilant quelques virages en pleine campagne.

In Fine.

Avec cette nouvelle Corolla, Toyota propose un design raffiné, une alternative hybride intéressante, de quoi combler la disparition du moteur diesel.

La consommation bien maîtrisée attirera les personnes soucieuses d’économie et d’écologie.


Avec l’arrivée de ce nouveau duo hybride de 2,0L, les performances et le plaisir de conduire sont en nette hausse, même si je ne suis pas un vrai fan de cette boîte e-CVT.

Les + :

- Look.
- Qualité des finitions.
- Le 2,0L apporte le coup de boost.
- Rejet CO2 (89g/km).
- Garantie 5 ans.

Les – :

- Pas toujours en phase avec cette boîte e-CVT.
- Système multimédia peu intuitif.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Toyota Corolla.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.