Un baquet de droite "croisé" : Baptiste & Jennifer au Rallye de Portugal Historico

Baptiste GENGOUX, Bob d’Automag    2023-11-07 16:31:26   

17è Rallye de Portugal Historico du 2 au 7/10/2023


Baptiste GENGOUX était à Lisbonne en octobre dernier, au Portugal pour prendre place "dans le baquet de droite" de la Porsche 911 de Christophe BERTELOOT. La motivation était présente, mais parfois les aléas de la mécanique viennent perturber les excellentes prestations...
Laissons la parole à Baptiste, qui a une très belle manière de nous raconter ses aventures. :-)


Retour sur ce Rallye de Portugal Historico 2023 ou comment une édition ne ressemble pas à une autre...
Il y a pourtant tellement de choses à dire sur cette épreuve, tant elle est exceptionnelle que difficile !!!

Nous voilà fin prêt pour notre 4ème participation consécutive avec Christophe, 5ème participation pour ma part. Objectif : remettre en jeu notre 2ème place acquise en 2022 et essayer d’améliorer ce résultat !

Une fois n’est pas coutume, cette édition était annoncée par l’équipe organisatrice comme une édition sportive, ça n’a effectivement pas manqué, quel pied ce rallye !!! Merci à l’équipe organisationnelle de se démener pour nous permettre de vivre une telle épreuve. 👏👏

Tout à commencé le mardi, sur le coup de 12h30, après le départ dans la parc Eduardo VII de Lisbonne, nouveauté majeure de cette édition.
Nous démarrons bien dans le rythme. En effet, dès les premiers chronos, le sentiment est bon et les quelques réglages d’étalonnage sont vites trouvés. Cela se voit au fil des classements. La journée fut même clôturée par un excellent chrono sur le circuit de karting de Leiria, exercice que nous adorons tout particulièrement avec Christophe. Nous terminons la journée en deuxième position, à 4,4 secondes de la tête (les belges Yves Deflandre et Jennifer Hugo), ce qui est très bien pour une première étape déjà bien sportive.

Le jour suivant, mercredi en l’occurrence, la sportivité du parcours augmente d’un cran, tant mieux, c’est ça que l’on demande et on est clairement là pour ça. Une bonne partie de la journée, nous réalisons plusieurs bons chronos, mais toujours pas de scratches, ce qui nous permet de conforter la deuxième position, mais nous commençons tout doucement à accuser du retard sur Yves et Jennifer (19,4 secondes).

Et puis arrive Préstimo, la plus redoutable spéciale du rallye, nous y démarrons fort mais un tout droit dans un secteur particulièrement délicat nous fait perdre une vingtaine de secondes. Le couteau entre les dents, nous réalisons le scratch sur le circuit rallycross de Sever do Vouga. Nous voilà en troisième position après une journée particulièrement difficile, à seulement 3,9 secondes de la tête (les belges Johnny Delhez et Aswin Pyck).

L’objectif du troisième jour est d’améliorer notre position. Nous réussissons ce premier pari dès Carquere, premier chrono et premier scratch du jour. Nous voilà en tête du rallye, c’est génial mais nous ne le savons pas encore, les classements sortent avec beaucoup de retard.
Nous gardons la tête jusqu’à la pause du jour, réalisée dans la jolie petite ville de Montalegre.

L’ après-midi est beaucoup moins glorieux... dès le premier chrono, dans Paradela. En effet, chose complètement de ma faute et que je ne m’explique toujours pas maintenant, je confonds deux notes et nous voilà parti sur la mauvaise route. Le temps de s’en rendre compte, nous avons plus de 30 secondes de retard, rattrapées sur plus de deux kilomètres... Nous pensons alors que la messe est dite, le moral est complètement à plat. Nous réalisons les deux chronos suivants sans conviction.

Les classements de l’après-midi sortent enfin, nous sommes toujours en tête, nous devons y regarder à deux fois, mon erreur ne nous coûte "que 12 secondes". Le moral est de retour et nous nous appliquons à nouveau pour la suite, mais ce n’a pas été suffisant pour empêcher Yves et Jennifer de repasser devant. Nous clôturons la journée en seconde position, à 4,7 secondes de la tête.

Nous démarrons la dernière journée avec un seul objectif, surtout ne pas se laisser distancer par Yves et Jennifer. Nous allons clairement tout donner même si la fatigue commence vraiment à se faire sentir. La matinée est très bonne mais nous sommes maintenant à 8,7 secondes de la tête. Tout reste encore à faire et nous ne lâcherons rien.

L’ après-midi démarre sur le même rythme que la matinée, le sentiment est excellent et l’osmose parfaite dans la voiture. Tout à coup, en liaison, la voiture se coupe, plus de courant nulle part. Après trois longues minutes, sans avoir trouvé quoi que ce soit, le courant revient. Nous redémarrons en trombe et arrivons juste à l’heure pour le départ de Pisoria. Nous voilà sur la ligne de départ, en plein décompte, quand, lors de l’ultime seconde, nouvelle coupure de la voiture... Heureusement, celle-ci ne dure que 15 secondes. Christophe sort la grosse attaque pour rattraper le retard.

Un bruit rauque commence à se faire entendre, bruit provenant de la turbine. Nous démarrons le chrono suivant, Estreito, en espérant pouvoir régler le problème à l’assistance, présente dans la liaison suivant Estreito. Assez vite, de la fumée, accompagnée par une odeur de brûlé, envahi l’habitacle. Christophe stoppe la voiture. La fumée provient du câblage électrique sous le tableau de bord. Christophe éteint rapidement la petite flamme.
C’est l’abandon, à cause, nous pensons en tout cas, de l’alternateur. La frustration et le dégoût nous envahi. C’est injuste, mais c’est la dure loi des sports mécaniques... La mort dans l’âme, nous devons accepter la situation même si cela nous fait mal 😢...

Nous parvenons, avec grande difficulté, à nous faire dépanner et à nous faire rapatrier sur Lisbonne en dépanneuse.
Et quel a été mon étonnement, lors de notre arrivée à Lisbonne, d’y retrouver Jess. Elle a fait le déplacement pour me faire la surprise lors de notre arrivée finale au podium, et du même coup, nous féliciter pour ce qui aurait dû être un excellent résultat. Elle était déjà dans l’avion quand nous avions abandonné. Que d’émotions, je n’ai pas pu retenir mes larmes 🥹...
Après avoir félicité les copains à l’arrivée, cette très longue journée s’est terminée par une fête digne de ce nom. Merci à tous pour cette soirée inoubliable. 🎉🍻🍻

Nous pouvons être très heureux de notre rallye mais après avoir, à nouveau, touché un excellent résultat, voire la victoire, d’aussi près, la frustration est bien présente. Il faut passer à autre chose, nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé !!
Espérons pouvoir revenir l’année prochaine pour tenter, enfin, d’atteindre le graal.

Félicitations à Yves et Jennifer pour cette magnifique victoire !! Nous aurons tellement voulu continuer la bagarre jusqu’au bout. 👏👏
Je tiens à remercier tout particulièrement Christophe pour tout les moments passés lors de cette semaine plus qu’intense et pour son pilotage "aux petits oignons". Chapeau bas mon ami ! 👌👌
Un immense merci aussi à Stéphane et à mon paternel, Benoît, pour l’assistance plus que parfaite, sans oublier les tranches de rire. Quel bonheur de partager une telle aventure avec mon père. 😁
Merci aussi à Thierry et Pierre, pour tous les moments d’échange, de complicité et de rire (mes abdos s’en souviennent encore !!!) avant et pendant le rallye ! 😉😅🤣

Mention particulière à toutes les personnes qui nous ont suivi, de près comme de loin, et à tous ceux qui nous ont envoyé plein de messages encourageants. Cela nous a permis, d’une part, de rester motivés à tous instants et, d’autre part, nous a fait chaud au cœur lors de notre abandon.

À très bientôt, Baptiste.

A LIRE AUSSI sur Automag.be... 

La folle aventure de Baptiste au Portugal !
Rallye du Dauphiné 2023

Jennifer HUGO remporte ce Rallye du Portugal aux côtés de Yves DEFLANDRE, et vous allez voir que ce n’était pas gagné d’avance !! Lisez l’aventure de "Jennifer au Portugal"...


Quelle semaine ce Rally de Portugal Histórico 2023 ! 🇵🇹
Le Portugal est LE rallye de régularité le plus incroyable auquel on peut participer, il y a difficilement un adjectif pour le qualifier. C’est purement 4 jours de fous furieux !

Et quelle satisfaction cette seconde victoire 🥇
Mon but était d’être dans le coup dès la première spéciale, sur mes 3 participations je n’avais pas encore réussi à faire une bonne 1ère journée.
Au départ de la 1ère spéciale un autocar de tourisme vient s’intercaler devant nous, vous auriez du voir nos têtes se décomposer !! Heureusement, que 350m plus tard nous tournions à un carrefour à droite, et j’annonce à mon pilote qu’il va devoir être bien réveillé dès le début, avec quelques notes de changement de direction dans un village.
Bilan, nous réalisons le scratch ! De quoi nous mettre un peu en confiance et confirmer que mon étalonnage est ok 👌🏻
La première journée se déroule sans encombre, nous attendons longuement les résultats. Nous partirons en tête pour le jour 2 !

Ce deuxième jour qui commence plutôt bien, une matinée et un début d’après midi sans vraiment d’encombres. Des anecdotes, oui il y en a eu : le BLUNIK se détache dans une spéciale bien sportive, la camera de recul pend et vient gêner la vue d’Yves, elle finira par être arrachée. Cela a pour conséquence de couper mon Brantz en pleine spéciale… Bref, tout ça pour vous dire que c’est aussi important de pouvoir faire face à tous les aléas ! Jusqu’à la mythique spéciale de Prestimo, sur la ligne de départ on sait à quoi s’attendre, parfois dans un sens ou dans l’autre, avec des découpages différents mais on sait que dans ce coin là, c’est hyper sinueux. On démarre avec la rage de bien faire ! Et pourtant, après 9km500, la commande de gaz ne fonctionne plus !?! Tout s’emballe, on ralentit et perd le rythme. J’avoue qu’à ce moment là, je n’étais pas des plus rassurée dans le baquet de droite, mais je sais que c’est aussi dans ces moments là qu’il faut se dépasser, et on décide de continuer la spéciale malgré la difficulté du pilotage. J’annonce les notes avec le plus grand soin afin qu’Yves puisse anticiper les difficultés. On a pris 15 secondes de retard que l’on a su stabiliser, mais que l’on a gardé tout le long de la spéciale, jusqu’à la fin, et c’est 82 points qui s’envolent !

Nos prétentions de faire un bon classement s’envolent. Nous arrivons au circuit avec une voiture rugissante... Pas le choix si l’on veut pouvoir continuer, il va falloir rouler le circuit comme on peut (et bim 21 points encore !) et rejoindre l’assistance du soir. Yves trouve finalement ce put*** de joint qui s’est décalé dans la boîte à air, et qui faisait disfonctionner la programmation du boîtier électronique. (NDLR : une pièce à 0,50centimes qui peut vous ruiner un rallye !)
On pointera finalement à la 5ème place de cette 2ème journée avec 41 points de retard sur le leader.

Je peux vous assurer que l’on a commencé la 3e journée avec une envie encore plus forte de bien faire, et pourtant dans la première spéciale du jour nous ferons le 2ème temps derrière Christophe Berteloot et Baptiste Gengoux. Les victoires de spéciales s’enchaînent ensuite, et nous rapprochent de plus en plus du top 3. Et nous réussirons le combat du jour de reprendre la tête du rallye avec 4,7 points d’avance sur les seconds.

La 4ème journée du vendredi est longue, 700 km au total, dont 200 km chronométrés. C’est clairement 1/3 du rallye qu’il nous reste à parcourir et au niveau des points, c’est presque comme si on recommençait tout ! On sent que l’on a déjà 3 jours de course dans les pattes et la fatigue se ressent, mais on ne veut rien lâcher. L’intensité de la course se faire ressentir car nous avons 15 spéciales au programme dont une qui fait 35 km !

Notre principal concurrent abandonne au milieu de l’après-midi (NDLR : Christophe Berteloot et Baptiste Gengoux), on se dit que là il faut qu’on assure jusqu’au bout et passer la ligne d’arrivée.

On terminera en réalisant les 4 temps scratchs dans les mythiques speciales de la dernière nuit, encore bien qu’on avait dit qu’on resterait calme 😁
Et petite satisfaction personnelle, à l’avant dernière, où nous avons un temps à 0 points de pénalités !

Çà aussi c’était dans mes objectifs de la semaine 😜 cette spéciale à 60km/h de moyenne, principalement entre des murs d’enceinte de villages. C’est pour moi une symbolique de notre bonne entente et notre complémentarité dans l’auto. Yves avec son coup de volant incroyable, et pour ma part dans mon job de copilote de lui annoncer les changements de directions, trouver la bonne valeur d’étalonnage, recaler mon trip afin de coller à la réalité, et je peux vous dire qu’on en a coupé des virages, et dans ce cas ci d’annoncer des notes de vitesses afin que l’on soit le plus fluide possible.
Merci Yves Deflandre pour ta confiance.

Bref on réalise 25 temps scratchs et 6 fois à la 2ème place sur les 42 spéciales qui comptent au classement, la spéciale 6 de Quiaios ayant été annulée. On réalise une trace sans erreur de navigation, Yves est incroyable dans son pilotage et sa maîtrise de la voiture. Et quelle belle machine cette nouvelle Porsche 911, merveilleusement bien préparée par Michel Renard, et bien bichonnée par notre assistance, Jérome & Arnaud.
Merci à tous, car c’est une victoire d’équipe !

Une organisation professionnelle orchestrée par l’automobile club du Portugal, une équipe de commissaires toujours extrêmement sympathiques et disponibles pour nos questions, une organisation sans faille !

Nous sommes donc 2 équipages belges sur le podium final, avec nos amis Johnny Delhez et Aswin Pick qui terminent finalement à la 3ème place. Nous sommes triste de l’abandon de Christophe et Baptiste qui a stoppé prématurément nos belles bagarres. Une équipe de copains belges qui nous a bien aidé à fêter notre victoire, la convivialité sur cette épreuve est aussi incroyable !

Et alors quel soutien nous avons eu de la part de nos proches, des autres concurrents, de nos familles et de nombreuses personnes qui nous suivaient à distance !
Merci tellement, on s’est senti soutenu dans cette belle aventure. Vos messages, commentaires et compliments m’ont énormément fait plaisir ♥️
Merci à ce merveilleux photographe d’immortaliser de manière incroyable aussi cette course, la j’ai mis du dossier !

La saison de rallye 2023 se termine pour moi, on se retrouvera dès Janvier 2024 pour la formation habituelle au copilotage qui déroulera le dernier week-end du mois dans le coin de Longchamps. Pour ensuite participer aux mythiques Legend Boucles @Bastogne début février. Ensuite, je reste persuadée que d’autres belles surprises et opportunités surgiront. 🏁
Être en forme et en bonne santé pour ce rallye a été mon combat personnel depuis une petite année. Merci la vie, merci à ma famille de me soutenir de manière inconditionnelle et soyons heureux, nous sommes chanceux de vivre cette vie passionnante ♥️

A bientôt, Jennifer Hugo.

Jennifer Hugo & Baptiste Gengoux

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2023 à 12:28, par Lenglaert Guy En réponse à : Un baquet de droite "croisé" : Baptiste & Jennifer au Rallye de Portugal Historico

    Quelle superbe bagarre entre les 2 Porsche de Yves/Jennifer et Christophe/Baptiste... quel dommage cet abandon alors que tout pouvait encore arriver !
    Pour ma part, sur ma 104 ZS, ce rallye a été l’aventure de ma vie (j’ai 72 ans) ! super heureux d’être à l’arrivée et pas déçu de ma place de 40° avec un 1300cm3... ;Merci à Valentin mon excellent copilote et à Bruno, Jean Luc et Julien l’équipe d’assistance de choc ! Un souvenir inoubliable !! sans oublier le fan-club qui nous a suivi et encouragé sans cesse.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.