Ardeca WRC Ypres, Tanak jusqu’au bout du suspens !

Jean-Marie GRAINDORGE    2022-09-06 14:13:57   

Le soleil, un cadre magnifique, un parc d’assistance en pleine ville, des structures officielles énormes, les meilleurs rallymans du monde et une ville parée de ses plus belles couleurs, bienvenu à Ypres pour la deuxième édition du WRC.


Cette année encore, le WRC fait étape chez nous. Une aubaine pour tous les passionnés que nous sommes.
Club Superstage avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir comme il se doit le gratin mondial du rallye, le spectacle des structures d’assistances montées sur la grand place de Ypres est toujours un spectacle unique, "le plus beau parc d’assistance du monde, et sous ce soleil, c’est magnifique" me disait un mécano de chez M-Sport.

Après avoir reconnu le parcours en début de semaine , le jeudi est jour de contrôle technique , mais aussi , dès 16h , du traditionnel shakedown .
Sur une spéciale très représentative des conditions réelles de ce rallye si spécifique , les équipages vont se tester et affiner les derniers réglages en vue du départ de demain matin .
Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe (Hyundai i20 rally 1) réalisent le meilleur chrono , devant le leader du championnat , Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen (Toyota Yaris Rally 1) un chrono "indicatif" qui donne le ton de ce qui devrait être une belle bagarre comme on les aimes .

Mais c’est ce vendredi matin que les choses sérieuses commencent ,
direction Vleteren (11.9 km) pour l’ouverture des débats.

Rovanperä est le plus rapide , il devance respectivement , Evans de 2.5 sec, Tanak (Hyundai i20 rally 1) de 3.0 sc , Lappi (Toyota Yaris Rally 1) de 5.2 sec , Fourmeaux (Ford Puma rally 1) de 9.2 sec . Thierry Neuville fait un "tout droit" qui lui coute une dizaine de secondes , il est sixième .
Dans l’ES 2 Westouter-Boeschepe (19.6 Km) , Kalle Rovanperä goûte à la spécialité locale , les "Wateringues" il sort plutôt violemment et part en tonneaux et est contraint d’abandonner.
Thierry Neuville signe le meilleur chrono , 0.3 sec seulement devant Evans , 1 sec devant son équipier Tanak , 7.8 sec devant Breen (Ford Puma rally 1) et 9.8 sec devant Fourmeaux .

Dans l’ES 3 Mesen-Middelhoeck (7.99 Km) Tanak se rebiffe en réalisant le meilleur temps , 0.1 sec devant Neuville , 0.3 devant Breen , 0.6 devant Evans et 0.8 devant Fourmeaux .
La boucle se termine ave l’ES 4 Langemark (8.95 Km) et cette fois , c’est Evans qui est le plus rapide devant Neuville (+1"5) , Tanak (+1"7) , Lappi (+4"7) et Breen (+6"5). Invitée surprise pour les derniers équipages à s’élancer en WRC 1 , une pluie battante qui complique la tâche de quelques pilotes et en particulier Adrien Fourmeaux qui est sur la ligne de départ au début de l’averse et qui va perdre plus d’une minute dans l’opération.

Ce qui donne après la boucle matinale Elfyn Evans et Scott Martin en tête avec 2.3 sec d’avance sur Ott Tanak et Martin Järveoja , 8.8 sec sur Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe , 21.2 sec sur Espekka Lappi et Janne Ferm , 25.4 sec sur Craig Breen et Paul Nagle , 58.2 sec sur Gus Greensmith et Jonas Andersson (Ford Puma rally 1) , 1’23.4 sec sur Oliver Solberg et Elliott Edmondson (Hyundai i20 rally 1) Adrien Fourmeaux clôture le classement "Rally 1" a 1’27.3 sec .

La deuxième boucle de la journée voyait les derniers nuages un peu menaçant s’éloigner et les conditions seront donc sèches pour tout le monde.
De retour à Vleteren pour l’ES 5 , les Hyundai s’illustrent Neuville et Tanak signent le meilleur temps a égalité devant Evans (+1.2 sec) , Lappi (+4.3 sec ) et Breen (+6.6 sec).
Le deuxième passage dans Westouter - Boeschepe confirme que notre compatriote est bien décidé a faire parler la poudre. Il signe à nouveau le scratch , 3 sec 3 devant Evans , 4 sec 5 devant Tanak , 12 sec 6 devant Lappi et 15 sec 1 devant Breen .
Malgré la météo plutôt favorable , plusieurs équipages ont préféré embarquer deux roues de secours en cas de pluies , les mésaventures de Fourmeau et Solberg de ce matin sous l’averse ont laissé des traces dans les esprits.

Mesen - Middelhoek voit Neuville signer son troisième scratch de rang 2.6 sec devant Tanak , 5 sec devant Evans , 6 sec devant Lappi et 6.9 sec devant Solberg . A noter une petite escapade de Fourmeaux dans un champs , mais sans dommage et avec un minimum de perte au chrono .
La dernière spéciale de la journée , Langemark , va encore un peu plus asseoir la domination de Thierry Neuville , il complète sa moisson de scratchs de la journée 1.9 sec devant Tanak , 2 sec devant Lappi , 3sec devant Evans et 6.5 sec devant Greensmith . Evans subit une pénalité de 10 sec pour pointage tardif , Solberg a des soucis de boites mais ne perd que peu de temps .

Retour à Ypres pour l’assistance , histoire de remettre les mécaniques en état pour la deuxième journée qui promet d’être disputée . Au soir de ce vendredi , le classement s’établi comme suit , 1- Neuville/Wydaeghe (Hyundai) 2 - Tanak /Järvéoja (Hyundai) a 2 sec 5 , 3 - Evans/Martin (Toyota) a 13 sec 7 , 4 - Lappi/Ferm (Toyota) a 27 sec 3 , 5 - Breen/Nagle (Ford) a 56 sec 1 , 6 - Greensmith/Andersson (Ford) a 1 min 34 sec 5 , 7 - Solberg/Edmondson (Hyundai) a 2 min 01 sec 2 , 7 - Fourmeaux/Coria (Ford) a 2 min 09 sec 5 .
Repos bien mérité et bien nécessaire , car demain , c’est la plus longue journée avec 4 spéciales également , mais avec 133.22 km contre le chrono pour 97.02 km aujourd’hui

Un soleil éclatant baigne la grand place d’Ypres en ce samedi matin , exit donc les risques de pluie et les spéculations sur les pneus à embarquer .

Mention spéciale a l’équipe Toyota qui a réussi à remettre sur pied la Yaris que Kalle Rovanperä avait quelque peu malmenée la veille , Bravo a eux !

Place donc au premier chrono de la journée , Reninge et ses 15 km .
Bien réveillé et avec un esprit de revanche suite à ses déboires de hier matin , Kalle Rovanperä devance Tanak de 0.5 sec , Evans de 1.3 sec , Katsuta de 2.2 sec et Fourmeaux de 3 sec . 6eme , Neuville doit laisser la tête de l’épreuve à son équipier Tanak pour 0.1 sec .
Direction Dikkebus pour les 14.29 km de ce célèbre chrono . Une spéciale maudite pour les Ford , Greensmith sort de la route , il repart avec une suspension endommagée et une crevaison . Gus s’arrête pour changer la roue , Breen , parti juste derrière lui le dépasse , mais sort à son tour quelques kilomètres plus loin et se voit contraint à l’abandon. A son tour , Greensmith arrive sur le lieu de la sortie de Craig et s’arrête car le fossé ou l’irlandais s’est immobilisé est en feu , l’étape est neutralisée quelques minutes , ce qui impliquera un temps forfaitaire pour les équipages étant en neutral . Outre ces incidents et sans avoir comptabilisé les temps forfaitaires c’est encore Rovanperä qui signe le meilleur temps devant Fourmeaux (+3.5 sec) et Solberg (+5.4 sec) , le classement sera mis à jour après attribution des temps aux pilotes "neutralisés" . A noter que Tanak est en proie à quelques soucis de réglages qu’il faudra résoudre au service park .

Le troisième chrono nous conduit à Wijtschate (15 km) . Neuville y sonne la charge il signe son premier scratch de la journée devant Evans a 3.2 sec , Lappi a 5.8 sec , Tanak a 6.2 sec et a 11.1 sec , ce top chrono lui permet de reprendre la tête du général avant le quatrième et dernier chrono de cette boucle .
Place donc a l’ES de Hollebeke et ses 22.32 km . La plus longue spéciale du rallye voit Neuville se déchainer , il signe un scratch de haut vol 6.4 sec devant Evans , 9.9 sec devant Rovanperä , 10.1 devant Tanak et 13.6 sec devant Lappi .
Le classement après 12 spéciales s’établit comme suit 1 - Neuville/Wydaeghe (Hyundai) , 2 - Tanak /Järvéoja (Hyundai) a 16 sec 2 , 3 - Evans/Martin (Toyota) a 21 sec 5 , 4 - Lappi/Ferm (Toyota) a 58 sec 7 , 5 - Fourmeaux/Coria (Ford) a 2 min 42 sec , 6 - Oliver Solberg et Elliott Edmondson (Hyundai i20) a 2 min 46sec 5 , 7 - Takamoto Katsuta/Aaron Johnston (Toyota) a 5 min 37 sec 3.

La deuxième boucle promet encore quelques belles empoignades et rebondissements en tous genre .
Retour donc à Reninge ou Neuville continue à creuser l’écart , il signe un troisième scratch de rang 1.7 sec devant Evans , 2.1 sec devant Tanak dont la Hyundai est désormais en ordre , 3.9 sec devant Katsuta et 4.7 sec devant Rovanperä .
Lors du deuxième passage dans Dikkebus , Evans se fâche et signe un bon chrono , 0.5 sec devant son équipier Rovanperä , 1.7 sec devant Tanak , 2.8 sec devant Neuville et 4.4 sec devant Katsuta .
COUP DE THEATRE lors de l’ES 15 Wijtschate, Thierry Neuville, alors Leader avec 17.2 sec d’avance sur son plus proche poursuivant sort de la route après un peu plus de 6 km , il se retrouve bloqué au "watering" , des spectateurs présent arrivent a sortir la Hyundai de ce mauvais pas , mais notre compatriote doit s’arrêter quelques centaines de mètres plus loin à cause de soucis du côté droit (suspension notamment) Le coup est dur à encaisser , pour l’équipage , mais aussi pour Hyundai et les milliers de supporters massé le long du parcours , la dure loi du sport a encore frappé. La voie est donc libre pour Tanak qui , en plus , signe le scratch et colle 3.1 sec a Evans , 3.6 sec a Rovanperä , 4 sec a Fourmeaux et 5 sec a Solberg .
Dans Hollebeke 2 Tanak creuse encore un peu l’écart en signant un deuxième scratch de suite , 0.9 devant Rovanperä , 1.9 sec devant Evans , 5.4 sec devant Fourmeaux et 7.4 sec devant Katsuta .

Après cette journée riche en rebondissements et émotions c’est donc Tanak /Järvéoja (Hyundai) qui occupe la tête , 2- Evans/Martin (Toyota) a 8.2 sec , 3 - Lappi/Ferm (Toyota) a 1min 09 sec 8 , 4 - Solberg/Edmondson (Hyundai) 2 min 51 sec 6 , 5 - Fourmeaux/Coria (Ford) a 3 min 05 sec 9 , 6 - Katsuta/Johnston (Toyota) a 5 min 39 sec 3.

A quatre spéciales de l’arrivée , Tanak et Evans vont se disputer la victoire et vu les rebondissements en tous sens depuis le départ , tout reste possible . Un peu plus bas , le lutte pour la quatrième place va certainement aussi animer cette dernière journée de course , Solberg et Fourmeaux étant seulement séparés de 14.3 sec . Sans oublier , la bagarre pour les points de la Power Stage qui se disputera sur la spéciale Mythique de Kemmelberg bourrée de pièges en tous genre , spectacle assuré donc .

En ce dimanche matin , tout est prêt pour le sprint final , Thierry Neuville repart avec une Hyundai en ordre après l’intervention experte des mécanos , mais le coeur n’y est pas franchement et la déception est grande .

Du côté de la tête de course , Evans est bien déterminé à tout essayer pour ravir la victoire a Tanak , il sort la grande attaque dès le premier chrono de la journée , Watou , mais il ne reprend que 1.1 sec a un Tanak lui aussi déterminé , Neuville signe le troisième temps a 1.2 sec , Fourmeaux suit à 2.2 sec , il se bat pour revenir sur Solberg et la quatrième place du général , Rovanperä est cinquième a 5 sec .
Dans Kemmelberg Evans grapille seulement 0.4 sec a Tanak , Neuville suit a 0.7 sec et semble dans en bon rythme pour la Power stage qui est son objectif pour sauver un peu ce week-end , Rovanperä suit a 3.6 sec et Breen a 5.4 sec . Dans la bagarre pour la quatrième position , Fourmeaux ne reprend que 0.2 sec a Solberg

A deux spéciales de la fin , les positions sont pratiquement figées , sauf incidents évidemment .
De retour a Watou , Tanak fait comprendre sa rage de vaincre , il s’impose pour 0.3 sec sur Rovanperä , 0.5 sec sur Evans , 4.9 sec sur Breen et 6.3 sur Lappi , mais la grosse sensation de cette avant dernière spéciale est la grosse sortie de Fourmeaux qui glisse au bas côté et effectue plusieurs tonneaux , la quatrième place sera donc pour Solberg .
Place donc au dernier chrono de ce WRC Ypres 2022 , la Power Stage , disputée sur le célèbre tracé de Kemmelberg . Rovanperä s’impose et prend donc les 5 points au championnat , ce qui est un bon résultat au vu de sa cabriole de l’ES 2 , Evans prend 4 points a 1.1 sec , Neuville doit se consoler de ce week-end a domicile qu’il espérait bien meilleur en prenant 3 points a 2.9 sec , Tanak prend deux points supplémentaires a 3.3 sec tandis que Katsuta prend le dernier point en jeu a 5.5 sec .

Ott Tanak et Martin Järveoja s’adjugent donc la victoire de cette deuxième édition du WRC Ypres , avec 5 sec d’avance sur Elfyn Evans et Scott Martin qui auront tout essayé. Esapeka Espekka Lappi et Janne Ferm montent sur la troisième marche du podium a 1’51"6 , un très bon résultat pour eux vu leur manque de roulage sur asphalte cette saison , quatrième , Oliver Solberg et Elliott Edmondson signent leur meilleur résultat de leur jeune carrière en WRC avec cette quatrième place a 3’28"5 tandis que Takamoto Katsuta et Aaron Johnston cloturent le top 5 a 6’06"1

Cette édition du WRC Ypres comptait aussi pour le championnat WRC 2 et là c’est Stéphane Lefebvre copiloté par Andy Malfoy (Citroën C3 Rally2 DG Sport Compétition) qui aura dominé de la tête et des épaules , avec des passages de folie , trois jours durant sur le fil du rasoir , qui s’impose (même après une pénalité de 10 sec sur tapis vert) , il a impressionné tous les suiveurs et régalé tous les amateurs de grands spectacles !

Andreas Mikkelsen et Torstein Eriksen (Skoda Fabia Rally2 Tok sport) auront tout essayé (même un après le dernier TRC , mais ça c’est une histoire dont je préfère ne pas parler) mais le plus belge des français était tout simplement trop fort dans le Westhoek , il termine a 3.1 sec .

Troisième Yohan Rossel et Valentin Serraud (Citroën C3 Rally2) a 54.1 sec auront , eux aussi réalisé une belle course sur un terrain qui ne les avantageait sans doute pas , il ont bien essayé de se mêler a la bagarre en début de w-e , mais le rythme était un peu trop élevé , il assurent néanmoins un beau podium .

Quatrième et premier junior , Chris Ingram et Craig Drew (Sköda Fabia Rally2) termine a 1’20"1 après une belle bagarre après une belle bagarre avec le Belgo luxembourgeois Greg Munster , copiloté par Louis Luka . Greg et Louis (Hyundai i20 Rally2) terminent donc a la cinquième place une place qui a une belle saveur malgré tout (même si je sais que Greg ne s’en contente sûrement pas vu son tempérament de gagneur) , en effet ils ont pris le départ en dernière minute vu la cabriole du week-end précédent a Staden , ils ont eu une belle surprise avec le prêt de la Hyundai i20 de Frédéric Rosati , a charge de l’équipe BMA de changer la configuration terre en configuration asphalte et adapter les réglage spécifique de Greg . Rien que pour cela il faut féliciter les mécanos de Big Bernie pour la rapidité et la qualité du travail accompli , BRAVO .

Du côté de nos compatriotes , Vincent Verschueren/ filip Cuvelier (VW Polo GTI Rally2) se classent sixièmes , Sébastien Bedoret / François Gilbert (Sköda Fabia Rally2) septièmes , Freddy Lois/Pieter Tsjoen Neuvièmes et vainqueur de la master cup , Davy Vaneste / kris D’alleine (Citroën C3 Rally2) clôturent le top 10 , de belles performances assurément .

A noter la victoire en classe NRGT de Johan Dekens/Rutger Govaerts (Porsche 9910GT3) devant Timothy Van Parijs/Kurt Hendrickx (Porsche 997 GT3) .
En classe RGT de Amaury Molle / Thomas Walbrecq (Alpine A 110 Rgt) devance Paul Lietaer/Wouter Knockaert (Alpine A 110 Rgt) et Chris Vandamme/Kurt Declerck (Alpine A 110 Rgt) .

Dans la manche annexe "Belge" , c’est Kurt Boone qui s’impose.

Clap de fin sur cette grande Fête du rallye en Belgique , une organisation sans failles , sous un soleil magnifique , du spectacle à tous les étages sur de superbes spéciales . Il ne nous reste plus qu’a croiser les doigts pour revivre d’aussi grand moments dans un avenir le plus proche possible .

Enfin , merci a Club Super Stage pour l’accueil trois étoiles et pour les infos en temps réel , des conditions excellentes pour travailler .

Texte : Jean Marie Graindorge
Photos : Bruno Cornet

Pour plus d’infos vous pouvez consulter le site de l’organisation
https://www.ypresrally.com/fr/

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.