Condroz 2022, du rire aux larmes !

Jean-Marie GRAINDORGE    2022-12-03 12:30:38   

Du suspens et des coups d’éclats auront animés les deux jours de courses, mais malheureusement, ce ne sera pas ce qui restera dans les mémoires.


C’est à Huy que le BRC faisait étape pour le plus populaire des rallyes de la saison.
Un plateau plutôt bien fourni par rapport à la conjoncture actuelle, mais un peu moins prestigieux que ce à quoi on a été habitué. Les temps sont durs, mais avec un peu plus de 100 équipages engagés, le Motor Club de Huy est quand même satisfait.

Les acteurs habituels du BRC , Stéphane Lefebvre (Citroên C3 Rally2) qui sera champion de Belgique dès qu’il descendra du podium , Adrian Fernémont (Sköda Fabia Rally2) , Gino Bux (Sköda Fabia Rally2), Maxime Potty (Citroên C3 Rally2) , Jos Verstappen (Citroên C3 Rally2) sont rejoint par le toujours très rapide Nikolay Gryazin (Sköda Fabia Rally2) , habitué du WRC 2 "Si il fait sec, il faudra se méfier de Nikolay" me confiait Lefèbvre, sa pointe de vitesse peut faire la différence .

On note aussi l’arrivée de deux jeunes loups aux dents longues avec Charles Munster (Sköda Fabia Rally2) et Thibaut Mazuin (Sköda Fabia Rally2) .
Du côté des GT Cédric Cherain (Porsche 997 GT3) , Romain Delhez (Porsche 991 GT3) et Gunther Monnens (Porsche 991 GT3)

Autre curiosité de cette liste , la Subaru Impreza 555 Gr A, alignée par Xavier Baugniet et Jean-Pierre Delmelle.

Coté parcours, quelques endroits "trop populaires" ont disparu et le timing à été remanié pour éviter les spéciales trop tardives, le tout au profit de la sécurité.

Dès le contrôle technique, le public est déjà présent pour admirer les bolides qui vont en découdre et pour tenter d’approcher les équipages d’équilibristes qui vont les dompter.

Le traditionnel shakedown sonne le début des hostilités, malgré un retard, le coup d’envoi de ce w-e est donné. Et dès les premiers passages des favoris, on constate qu’ils ne sont pas la pour faire du tourisme, ça promet pour la suite.

07h36 ce samedi matin, le coup d’envoi peut être donné avec l’ES-1 Héron.

Nikolay Griazyn prouve aux dernier sceptiques qu’il n’est pas venu rouler avec le coude sur la portière, il devance Fernémont de 0.1 sec, Lefebvre de 1.2 sec, Cherain de 2.0 sec et Bux de 4.6 sec.
Direction l’ES 2 Villers le Bouillet, et premier coup de tonnerre, Cherain fait hurler la Porsche dans le longues allonges et signe un temps canon 4.9 sec devant Fernémont, 5.6 sec devant Bux, 5.8 sec devant Lefebvre et 7.8 sec devant Gryazin.
L’ES 3 Ombret-Strée voit Fernémont signer le scratch 3.8 sec devant Lefebvre, 3.9 sec devant Cherain, 6.6 sec devant Gryazin et 10.4 sec devant Bux.

Au premier service parc, c’est donc Adrian Fernémont et Samuel Maillen qui rentrent en tête, Cedric Cherain et Damien Withers suivent a 0.9 sec , Stéphane Lefebvre et Xavier Portier pointent a la troisième place 5.8 sec , Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov rentrent en quatrième position à 9.4 sec Gino Bux et Nicolas Gilsoul clôturent le top 5 a 15.6 sec.

Xavier Bouche et Lorin Jamar (Citroên C3 Rally2) pointent en sixième position a 37.8 sec, Maxime Potty et Renaud Herman sont septième a 42.9 sec, Jos Vertappen et Renaud Jamoul rentrent huitième a 55.4 sec, neuvième Emeric Rary et Fabrice Henry pontent a 1 minute, tandis que Charles Munster et Loris Pascaud clôturent le top 10 a 1 min 03 sec.

Direction Marchin-Perwez pour l’ES 4 ou Gryazin se rebelle en signant un deuxième scratch, 2.1 devant Lefebvre, 3.6 devant Fernémont, 8.2 devant Cherain et 9.2 devant Bux.
Dans l’ES 5 Solières, c’est au tour de Lefebvre de signer son premier scratch a égalité avec Gryazin, Fernémont suit a 1.6 sec, Bux a 4.7 sec et Rouard a 7.9 sec qui signe son premier top 5 de la journée.

Après la première boucle, c’est Adrian Fernémont et Samuel Maillen qui rentrent en tête, ils devancent Stéphane Lefebvre et Xavier Portier de 2.7 sec, Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov de 4.2 sec, Cédric Cherain et Damien Withers de 13.9 sec, Gino Bux et Nicolas Gilsoul 24.3, Xavier Bouche et Lorin Jamar de 1 min, Maxime Potty et Renaud Herman de 1 min 06, Jos Verstappen et Renaud Jamoul de 1 min 20, Emeric Rary et Fabrice Henry de 1 min 26, Bastien Rouard et Félicien Poncelet ferment le top 10 a 1 min 34.

Retour à Héron pour le début de la deuxième boucle et, comme lors du passage matinal, c’est Nikolay Griazin qui se montre le plus véloce, 1 sec devant Lefebvre, 3.9 devant Fernémont, 6.5 devant Gino Bux à égalité avec Cherain.
Direction Villers le Bouillet pour l’ES 7 ou Cherain remet le couvert, il signe un deuxième scratch, 2.8 devant Lefebvre, 3.0 devant Gryazin 5.9 devant Bux et 6.8 devant Fernémont.
L’ES8 Ombret - Strée voit Gryazin confirmer sa hausse de rythme, il signe un nouveau scratch devant Lefebvre (+1.5 sec) , Fernémont (+3.6) , Bux (+9.3) et Cherain (+9.4).

Au retour a Huy pour l’assistance a demi boucle, Nikolay Gryazin a pris la tête, suivi comme son ombre par Stéphane Lefebvre (+0.8 sec), Adrian Fernémont pointe troisième (+7.1), Cédric Cherain pointe à une belle quatrième place (22.6), Gino Bux est cinquième a (+38.8), Xavier Bouche continue a apprendre la C3, il pointe en sixième position (+1min 36.9), Maxime Potty est septième (+1 min 49.6) , Jos Verstappen est huitième (+ 2 min 04.1) Emeric Rary est neuvième (+2 min 17.3) Gunther Monnens clôture le top 10 (+ 2 min 23.6).

L’ES9 Marchin - Perwez voit Gryazin confirmer sa hausse de rythme, il signe le meilleur temps avec 1.8 sec d’avance sur Lefebvre, 4.3 sur Fernémont , 5.4 sur Potty et 6.4 sur Bux.
La tendance se confirme lors de l’ultime chrono de la journée, l’ES10 Solières , ou Gryazin signe un nouveau top chrono, 0.1 sec devant Lefebvre, 4 sec devant Fernémont, 5 sec devant Potty (qui a lui aussi haussé le ton) et 6.7 devant Bouche (qui maitrise de mieux en mieux sa monture).

A l’issue de cette première journée de course, Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov rentrent en tête, Stéphane Lefebvre et Xavier Portier deuxième a 2.7 sec, Adrian Fernémont et Samuel Maillen troisième a 15.4, Cedric Cherain et Damien Withers créent une véritable sensation en pointant le nez de la Porsche 997 GT3 en quatrième position, Gino Bux et Nicolas Gilsoul rentrent en cinquième position a 53.1 sec.

A la sixième place on retrouve Xavier Bouche et Lorin Jamar à 1 min 59.3, septième Maxime Potty et Renaud Herman a 2 min. Huitième Jos verstappen et Renaud Jamoul à 2 min 27.9, neuvième Emeric Rary et Fabrice Henry a 2 min 49.6, Bastien Rouard et Félicien Poncelet clôture le top 10 a 2 min 59.9.

Place donc au repos et rendez vous demain pour la suite des événements.

Huy se réveille sous le soleil pour débuter la seconde journée de ce 48ème rallye du Condroz , l’heure est un peu plus tardive que la veille, mais un petit café est le bien venu malgré tout.

Les rescapés de la veille se dirigent vers l’ES11 Ouffet - Terwagne dont le départ est donné a 08h47. Lefebvre est le mieux réveillé, il signe le meilleur chrono, 4.9 sec devant Gryazin, 6.1 devant Cherain, qui continue de surprendre sur cette diabolique Porsche, 7.2 devant Bux et 11.9 devant Fernémont. Le Français reprend donc la tête du rallye.
L’ES12 Ramelot voit Lefebvre remettre le couvert en signant le scratch, 0.6 sec devant Fernémont, 1 sec devant Gryazin, 3.5 sec devant Bux et 4 sec devant Cherain.

Après un passage à l’assistance, on se dirige vers l’ES13 Bas-Oha-Wanzoul ou Gryazin montre qu’il ne va pas s’en laisser compter, il signe le meilleur temps, devant Lefebvre (+0.6) , Bux (+2.0) , Cherain (+5.6) et Fernémont (+7.5).
Dans l’ES14 Verlaine-Jehay, il ne lâche rien et signe à nouveau le scratch, à égalité avec un Cherain sur une autre planète tant il est impressionnant, Bux suit a 2 sec, Potty a 4.3 sec, Fernémont a 4.9 sec. Coup de théâtre, Lefebvre est victime d’un bris de transmission, il perd plus de 2 minutes et n’est pas optimiste pour la suite...

A la mi-journée c’est donc Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov qui mènent les débats , Adrian Fernémont et Samuel Maillen pointent en deuxième place a 34.4 sec, à la troisième place Cedric Cherain et Damien Withers a 53.3 sec qui régalent tous les suiveurs tant il est impressionnant depuis le départ du rallye, quatrièmes Gino Bux et Nicolas Gilsoul pointent à plus d’une minute (1’01"9), cinquièmes Xavier Bouche et Lorin Jamar, de plus en plus à l’aise dans la découverte de la C3 (+2’36"6).

Maxime Potty et Renaud Herman pointent en sixième position a 3’11"5, septièmes Jos verstappen et Renaud Jamoul a 3’22"8, huitièmes Bastien Rouard et Félicien Poncelet a 3’41"1, Charles Munster et Loris Pascaud neuvièmes a 4’05"0, Gunther Monnens et Thijs Ozeel complètent le top 10.

L’abandon de Stéphane Lefebvre et Xavier Portier est entériné avant le départ de l’ultime boucle . Le nouveau champion de Belgique ne réalisera donc pas le quadruplé au Condroz.

Place donc à la dernière boucle avec le retour a Ouffet-Terwagne pour l’ES15 ou Cherain impose la 997 avec 2.8 sec d’avance sur Gryazin, 7 sec sur Bux, 9.2 sur Potty et 12.1 sur Fernémont.
Dans l’ES16 Ramelot , Gryazin accroît son avance, 3.3 sec devant Fernémont, 4 sec devant Bux, 4.8 devant Cherain et 5.3 devant Potty.
Dans l’ES17 Bas-Oha-Wanzoul, c’est Cherain qui scratch, 2.2 sec devant Gryazin, 2.9 devant Bux, 4.1 devant Bouche et 4.3 devant Potty.

L’ultime spéciale et power stage, Verlaine-Jehay verra Cherain clôturer sa prestation trois étoiles par un scratch qui lui donne la seconde place au général, un véritable exploit amplement mérité. Gryazin se présente en vainqueur au TRC final, mais la célébration est plutôt mesurée. Dans cette spéciale, Fernémont part à la faute, mais rallie l’arrivée malgré tout, la Sköda étant touchée à l’avant droit. Au même endroit, Xavier Bouche part lui aussi à la faute, mais pour le compte, la C3 étant encastrée dans la façade d’un restaurant.
Mais l’atmosphère sera plombée à l’annonce du drame qui s’est déroulé lors de l’ES 17, une sortie de route ayant entrainé le décès de deux jeunes adolescents qui se trouvaient sur cette spéciale.
L’émotion était vive au chapiteau après que les autorités communales aient annoncé la triste nouvelle, pas de podium, ni de remise des prix. C’est dans la douleur que se termine donc la 48ème édition du rallye du Condroz.

Nous retieindons tout de même que c’est Nikolay Gryazin et Konstantin Aleksandrov qui remportent l’épreuve, devant Cedric Cherain et Damien Withers et Adrian Fernémont et Samuel Maillen.

En Historique, C’est Maeyaert Pieter-Jan-Dewulf Yves qui imposent leur BMW M3 E30, devant François Frédéric-Penoy Jeremy sur Ford Esort RS 2000 MK2, Deblauwe Patrick-Lemaire Jonathan sur Ford Escort RS 1800 MK2.

En "Junior BRC" c’est Tom Rensonnet et Loïc Dumont (Renault Clio Rally4) qui l’emportent, devant Pierre-Emmanuel Brasseur et Antoine Podgorny (Renault Clio Rally5), Lander Depotter et Willem Verbeke (Renault Clio Rally5).

En 2 WD trophy , Maxime De Fina et Valentin Thonnard s’imposent après une course de belle facture, ils devancent Laurent Vanton et Laurent Delvaux et Stefaan T’joens et Geert Passchyn qui prennent la tête du trophée, Bruno Dewilde et Johan Cuyvers ayant connu pas mal de soucis et se classant "seulement" cinquième.

En Clio trophy Belgium , C’est Pierre-Emmanuel Brasseur et Antoine Podgorny qui s’imposent devant Jeroen Catelin et Christof Duyck et Lander Depotter et Willem Verbeke.

Toute l’équipe d’Automag dédie cet article à Romain et Margaux ainsi qu’a leurs familles et leurs proches.
Nos pensées vont également vers Emeric Rary, Fabrice Henry et toute l’équipe RSR qui sont eux aussi très touchés par ce drame.
Courage a toutes et tous.

Texte : Jean Marie Graindorge
Photo : Jack Guisset - Michaël Deculenaire - Bruno Cornet

http://www.kroon-oil-brc.be/fr

https://www.condrozrally.be/

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.