Cupra Formentor : nouvelle marque, nouvelle auto !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2021-07-28 11:41:24   

En 2018, la marque Cupra acquiert son indépendance.

Auparavant, le nom est associé aux versions sportives de la marque Seat.

Maintenant, les 2 entités sont distinctes dans le groupe.


Avec le Formentor, Cupra propose son premier modèle indépendant, l’occasion de découvrir une nouvelle marque et aussi, un nouveau véhicule.

Formentor, un nom qui parlera aux vacanciers de l’île de Majorque.

😉

Look.

Avec son Formentor, Cupra n’échappe pas aux sirènes du SUV.

Il affirme son ADN sportif avec sa stature athlétique et sa ligne de toit fuyante.


La peinture mate, les touches cuivrées apportent une personnalité et une signature qui lui sont propres.

Stylé, le logo en impose au milieu de la calandre en nid d’abeille.


Une bande lumineuse relie les feux arrière comme sur quelques modèles du groupe, dont la Leon et la Porsche 992 pour ne citer qu’elles.


L’ensemble est homogène et plutôt réussi au vu des compliments reçus pendant les quelques jours de l’essai.

Le Formentor est élu SUV de l’année et finaliste pour l’élection de la voiture de l’année 2021.

Moteur.

Sous le capot, le choix est plutôt vaste avec 7 motorisations disponibles : essence, diesel, hybride et plug-in hybride.

Les puissances démarrent à 150 ch. pour le 1,5L essence et pour le seul diesel de 2,0 L. Elles culminent à 310 ch.

La version hybride de 1,4L dispose de 204 ch. et l’hybride rechargeable (VZ) de 245 ch.

Je prends en mains cette dernière.


Le 1,4 L turbo essence, couplé à un moteur électrique de 85 kW, dispose d’une batterie de 13 kW (environ 130 Kg).

Ce duo est desservi par la boîte automatique DSG à 7 rapports.

La vitesse maximale atteint 210 km/h et l’exercice du 0 à 100 km/h est plié en 7 secondes.

Inside.

L’habilité est excellente aussi bien à l’avant qu’aux places arrière. Il est facile de trouver ses marques et de se sentir à l’aise.

Les sièges ne sont pas seulement réussis au point de vue esthétique. Ils offrent aussi un bon maintien et un confort appréciable.


Le toit fuyant ne pose pas de problèmes à nos grands échalas occupant la banquette arrière.

La version hybride rechargeable propose un volume de coffre de 345 litres, un peu en deçà de ce que nous pourrions attendre de ce type de SUV.


Les versions diesel et essence classiques proposent plus avec un volume de 450 litres.

Assis au volant, je retrouve une planche d bord familière, celle de la Léon.


L’écran central gère la majorité des commandes et demande toujours un temps d’adaptation.

Je regrette l’absence de rétro-éclairage de certaines touches. Par exemple pour la climatisation, il faut y aller à tâtons le soleil couché.

On the road.

L’autonomie électrique annoncée est de 55 km.

Après le chargement sur une prise classique, l’écran n’a jamais affiché plus de 48 km.

En pratique, j’ai roulé entre 35 et 40 km sans pomper dans le réservoir à essence.

Un résultat acceptable quand le trajet moyen en Belgique pour aller au boulot, tourne aux alentours de 30 km.

La bonne surprise vient de la consommation d’essence.

En rechargeant la batterie dès que possible, j’atteins une moyenne de 3 L/100km.

Les batteries vides, la moyenne obtenue avoisine les 6L/100km.

Pas mal pour une voiture de près de 4,50 mètres et d’un poids de plus de 1700 kg.


Parlons performance. La puissance est bien au rendez-vous.

L’accélération est franche et le bruit surtout artificiel envahit vos oreilles afin de rendre la conduite plus grisante.

La boîte DSG marque un temps d’hésitation lors des vives sollicitations du pied droit. Bien que peu marqué je le ressens lors des kicks down.

Cela ne gêne aucunement le plaisir de conduite au quotidien.

J’apprécie la douceur de cette boîte automatique dont je suis un fervent admirateur.


Le châssis bien abouti offre une balance parfaitement équilibrée entre confort et sportivité.

Ne cherchez pas une ultra-sportive dans cette version hybride qui embarque Le poids supplémentaire de la batterie.

In Fine.

Le bilan est très positif pour ce nouveau venu dans le monde automobile.

Le Formentor a fière allure avec un look acéré et racé.

Il propose néanmoins plusieurs aspects pratiques appréciés dans le monde des SUV.


Petit coup de cœur pour cette peinture bleue mate ornée de touche cuivrée offrant une vraie originalité.

Les + :

- Look.
- Habitabilité.
- Dynamique.
- Sièges confortables.
- Performance.

Les – :

- Volume du coffre.
- Poids.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Cupra Formentor.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.