Présentation belge du Nissan Qashqai.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2021-06-21 12:00:28   

Nissan Belgique profite de ces bons rayons de soleil pour dévoiler son nouveau Qashqai.

Ce modèle est important pour l’importateur puisqu’il est son best-seller dans notre plat pays.




Le Qashqai, c’est 3 millions d’exemplaires écoulés en Europe mais c’est aussi le précurseur de la famille Crossover, rien que ça.

💪

Cette 3ième génération se pose sur une nouvelle plateforme de l’alliance au nom de code ‘CMF-C’.

L’évolution est axée sur la rigidité ( + 48% ) et sur le poids ( - 60 kg sur la balance ).

Un autre progrès important concerne la direction avec un rapport de démultiplication plus rapide.

Côté nouveauté, les portières arrière proposent un angle d’ouverture de 90°, un plus appréciable pour accéder à la banquette.


Côté design, Nissan ne fait pas sa révolution mais plutôt une évolution.

La calandre présente toujours son VMotion.

Les feux adoptent la technologie LED sous leur forme ‘Boomerang’, un petit air de famille avec le Juke.


En longueur, il prend 3,5 cm dont 2cm pour l’empattement. Sa taille reste contenue afin de ne pas intégrer le segment supérieur.

A l’intérieur, l’évolution qualitative est perceptible. Les matériaux gagnent en qualité avec un aspect plus premium sur les modèles d’essai, versions ‘haut de gamme’.

Le cockpit peut passer au digital (12,3’’).

L’écran MultiMedia posé comme une tablette atteint 9’’.

L’affichage tête haute en option de 10,8’’ surmonte l’ensemble des écrans.


Le coffre peut atteindre 504 litres au maximum.

Il sera moins volumineux pour la version 4x4 et aussi, si vous choisissez le système audio Bose ( caisson de basse ).


Coté motorisation, exit le diesel qui n’est plus en odeur de sainteté. L’essence est l’unique carburant disponible.

A l’instar du Juke, une seule motorisation est présente pour son lancement fin juin : un 4 cylindres de 1,3L de cylindrée proposant 140 ou 158 ch. équipée dans les 2 cas d’une micro-hybridation de 12 volts.

La boîte automatique XTronic et la transmission intégrale ne sont disponibles que sur la version la plus puissante.

Une nouvelle motorisation hybride débarquera au printemps 2022 sous le nom de e-Power, avec un moteur essence pour alimenter le moteur électrique.

Premiers tours de roues dans la région de Londerzeel afin de découvrir ce Qashqai.

Dès le premier kilomètre, j’apprécie tout de suite le travail effectué sur l’insonorisation, d’un très bon niveau.


La direction se montre légère, réactive. Le train avant est aussi plus incisif.

Ces améliorations conjuguées au poids moins élevé donne plus de dynamisme à ce Crossover.


La version de 158 ch. en boîte auto me semble être la meilleure configuration, boîte qui gère bien les régimes moteur et qui offre une conduite fluide.

In Fine.

Nissan perfectionne son petit joyau et lui donne une cure de jouvence bien méritée.

Oubliez la révolution qui aurait pu éloigner la clientèle fidèle au Qashqai.

Avec une habitabilité à la hausse, un dynamisme plus prononcé et une meilleure connectivité, il continuera à remplir les carnets de commandes.


Au prix de 28500€, vous disposez de l’entrée de gamme Visia, 140 ch., boîte manuelle.

La version la plus complète Tekna+, en boîte auto et équipée de la transmission intégrale vous coûtera 45700€.

Les + :

-  Evolution intéressante.
-  Dynamisme en hausse.
-  Habitabilité.
-  Boîte XTronic plus vive.

Les – :

-  Une motorisation pour l’instant.
-  Évolution stylistique timide.

Dimitri Haulet.

Nissan Qashqai.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.