Quelques modèles d’exception engagés au Tour Auto Optic 2ooo

Benoît Piette    2021-05-15 09:51:31   

Plus qu’une centaine de jours avant que le départ de la 30ème édition Tour Auto Optic 2ooo soit lancée.


La 30ème édition du Tour Auto Optic 2ooo aurait dû tout juste se terminer… Mais elle a été reportée pour se tenir du 30 août au 4 septembre.
L’occasion pour Patrick Peter de répondre à quelques questions régulièrement posées.

2021 : Ferrari et Jaguar "on the spotlight"

Les “perles rares” 2021 ?
La Ferrari 250GT Berlinetta et Jaguar MK II qui ont, toutes deux, trusté en 1961, le podium de leur catégorie au Tour France Automobile : la 250 GT Berlinetta en… GT et la MK II en Tourisme .

Focus sur ces deux redoutables mécaniques du Tour Auto Optic 2ooo qui, cette année, représentent la thématique de l’épreuve.
Pour rappel, à chaque édition sa vedette !
Mais pour cette année il y aura deux icones de l’automobiles de collection qui seront placées sur le devant de la scène.

Ferrari 250 GT Berlinetta

La 250 GT Berlinetta est la première Ferrari GT équipée de freins à disques. Son empattement raccourci fait entrer dans l’histoire la dénomination anglaise SWB (Short WheelBase).
Ce ‘’châssis court’’ lui confère une meilleure tenue de route pour exploiter les 280 CV de son moteur V12 3 litres.

Conçue au départ pour la compétition, elle se taille rapidement un remarquable palmarès. Outre trois victoires consécutives au Tour de France Automobile (de 1960 à 1962), la 250 GT SWB signe en 1960 un tir groupé aux 24 Heures du Mans, de la quatrième à la septième place du classement général.
L’année suivante, Jean Guichet et Pierre Noblet lui offrent la troisième marche du podium sarthois.

Le subtil équilibre des lignes tendues et galbées de la 250 GT SWB ont beaucoup contribué à consolider la position de Ferrari sur le marché des routières sportives de grand tourisme.

Jaguar Mk II

Dans son livre Jaguar, berline et tradition, Bernard Viart écrit : « L’existence de la 3,4 litres Mk I sera brève, un peu plus de deux ans, mais son aura se propagera comme par magie dans des proportions totalement disproportionnées par rapport à son tirage et à sa durée ».
Et dès octobre 1959, la Mk II est présentée avec une motorisation qui passe de 2,4 au nouveau 3,8 litres.
La calandre, elle aussi, est nouvelle. Le pare-brise, la lunette arrière et les glaces latérales sont beaucoup plus grands que sur le modèle précédent, permettant ainsi d’améliorer la visibilité et la luminosité de cette automobile.
Son moteur 3,8 litres n’est pas seulement plus puissant, mais sa rondeur et son couple font de cette cylindrée la motorisation préférée des pilotes.
C’est dans cette configuration que cette sportive déguisée en berline de luxe écumera les courses et les rallyes du monde entier.

Elle dominera sans partage sa catégorie au Tour de France Automobile : 1960 (1ère et 2ème), 1961 (quadruplé), 1962 (quadruplé) et 1963 (1ère et 2ème). Parmi les vainqueurs, une personnalité indissociable du Tour de France Automobile et de la Mk II : Bernard Consten. Quintuple champion dont quatre fois en Jaguar Mk II cet homme incroyable a fait revivre de ses cendres l’épreuve en 1969 et en restera l’organisateur jusqu’en 1980. Un bel hommage à un grand nom de l’automobile et du rallye !

Les organisateurs ont décidé de donner un petit avant-goût en dévoilant d’autres voitures qui parcourront les routes de France.

Catégorie Compétition 2021

Alfa Romeo Giulietta Spring Veloce Zagato de 1958

L’Alfa Romeo Giulietta Sprint fut présentée en 1954, au Salon de Turin, elle avait tout d’une voiture de compétition mais il s’agissait pourtant bien d’une routière.

Et bien que le constructeur italien se soit retiré de la compétition en 1953, une petite minorité de clients privés continuaient de faire courir leurs automobiles. Le modèle participe alors à de nombreuses courses en Italie dont les Mille Miglia en 1956. Le coupé termina 11ème au général et premier dans sa catégorie.
Pendant cette course, Carlo et Dore Leto Di Prielo sortent de route et endommagent la voiture mais au lieu de la faire réparer par le constructeur, ils s’adressent à leur ami Elio Zagato.

L’artiste carrossier se met à l’œuvre et fait perdre à la belle italienne 110 kg. La Zagato est plus légère et elle est dotée d’un aérodynamisme plus soigné qui lui permet désormais d’atteindre les 195 km/h.

Seuls 18 exemplaires furent produits et parmi eux seulement trois arborent le toit à double bulbe Zagato.<br>La voiture engagée au Tour Auto Optic 2ooo par l’équipage Gravier/Seignerin est l’une d’entre elles (# châssis 4458).
Rarissime !

BSH de 1971

La BSH est une berlinette imaginée par François Benais et Max Saint Hilaire qui combinent leurs initiales pour la nommer.

Cette sportive sur châssis tubulaire à poutre centrale est proposée à la vente en kit ou finie. Elle pèse au total 600 kg ce qui la rend très compétitive face aux Alpine du même poids.
Présentée en 1970, elle n’aurait été produite qu’à 200 exemplaires.

 Sa mécanique est empruntée aux Renault 8 Gordini, R12 et R16. Sa tenue de route et son poids plume font de cette voiture une alliée parfaite pour conquérir les courses de côtes et rallyes.
Ainsi, en 1971, la BSH prend le départ du Tour de France avec à son volant Segolen, un pilote habitué du Mans et du Tour de France.
Il n’arrivera malheureusement pas au bout de l’épreuve en raison d’une casse moteur.

Aussi, 50 ans plus tard, le pilote et l’auto reviennent à la conquête de l’épreuve, cette fois-ci dans sa déclinaison historique, et comptent bien prendre leur revanche.
Cette année, Segolen sera accompagné par Thierry Guitton pour vivre cette belle aventure.

Catégorie Régularité 2021

Austin A90 Atlantic Sport de 1951

Dans cette catégorie , où l’objectif est d’approcher au plus près une moyenne donnée, une nouvelle venue peu connue du grand public fait son apparition au Tour Optic 2ooo : une Austin A90 Atlantic Sport de 1951.

Conçue au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale elle apparaît dans sa version coupé deux portes en 1950 et est équipée d’un quatre cylindres de 2.6L.
Son côté atypique ne laissera pas indifférent !
Rendez-vous le 30 août 2021 pour la découvrir avec à son volant Philippe Patenotte et Jean-Marc Dhilly.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.