Nissan Juke.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2020-02-16 16:54:13   

Après une arrivée fracassante il y a 10 ans déjà et avec 1,5 millions d’exemplaires écoulés dont les 2/3 en Europe, le Juke fait peau neuve.

Si son look ne laissait personne indifférent, cette nouvelle mouture rentre dans le rang, ce qui devrait séduire encore plus de monde…


Embarquons et découvrons le phénomène Juke.

🙃

Japanese Mind.

Avec des proportions et des formes bien à elle, la première mouture du Juke est loin d’avoir séduit tout le monde. Elle a néanmoins un paquet de fans, prêts à croiser le fer pour défendre leur belle.


En 2010, à sa sortie, le Juke était seul dans le segment B Crossover. 10 ans plus tard, ils sont environ 25 à essayer d’atteindre le podium des ventes.

Nissan a travaillé afin de conserver cette image ‘Fun’ et typique du Juke. Mais elle est aussi édulcorée afin d’attirer de nouveaux clients.


Le nouveau Juke bénéficie de la nouvelle plateforme CMF-B de l’alliance (utilisée pour la Clio et le Captur), à la fois plus légère (- 35 kg) mais aussi plus rigide.

Au premier regard, il est facile de constater qu’il a bien grandi. Sa longueur prend 16 cm, la largeur 3 centimètres et l’empattement augmente de 10 cm.

Ces modifications apportent une belle assise visuelle.


La ligne de toit flottante et tendue affine son profil. Les jantes en 19’’ lui apportent un look athlétique.

Equipé de série de la technologie full LED, il conserve néanmoins ses phares ronds typiques, toujours intégrés dans le bouclier.


11 teintes de carrosserie sont au catalogue, dont le nouveau ‘Fuji Sunset Red’.


Sous le capot.

Un seul moteur disponible pour le moment : le bloc essence de 1000cc développant 117 ch.

Il peut être couplé à une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte auto à double embrayage DCT (marque Getrag) à 7 rapports qui bénéficie des palettes au volant.


3 modes de conduite sont au programme : Eco, Standard et Sport.

Ce moteur ne restera sans doute pas le seul proposé et gageons que Nissan diversifiera sa proposition. Pourquoi pas, avec une version full électrique….

Inside.

Ce nouveau Juke gagne en volume pour les occupants et aussi pour les bagages.

L’espace aux genoux gagne près de 6 cm. Tout profit pour les grands.
Avec 422 litres, le coffre grandit de presque 20%.


Les matériaux sont revus avec des plastiques moussés pour le tableau de bord.

Les sièges ‘monobloc’ peuvent être recouverts d’alcantara ou de cuir.

En option, des hauts parleurs sont intégrés aux appuis-tête.


La position de conduite est améliorée. Les sièges apportent un confort agréable et une assise ferme.

Le système multimédia est modernisé avec un écran de 8 pouces. Il intègre l’Apple CarPlay et Androïd auto.


L’appli ‘Nissan Connect Services’ permet de contrôler à distance le verrouillage ou déverrouillage des portières, la pression des pneus, le niveau d’huile… via votre smartphone.

Si vous optez pour le système Audio Bose Personal, la musique vous sera agréable au creux de l’oreille.

On the road.

Allez hop, montons à bord pour le test routier.

Relativement discret pour un 3 cylindres dans les bas régimes, le moteur se fait plus présent dans les hauts régimes.


Assez vif en ville, il manque par contre d’allonge et cela se ressent sur les autoroutes pentues. Il ne faut pas hésiter à changer de rapport.

Les modes de conduite sont bien marqués et le ‘Sport’ apporte le petit coup de ‘Peps’ bien appréciable.


La suspension est bien calibrée mais la conduite de ce Juke pourra se révéler ferme pour certaines personnes. La monte en 19’’ n’y est pas étrangère.

La direction est avare en retour d’informations. Le rayon de braquage est court. Intéressant pour les créneaux et pour se faufiler dans les petites artères urbaines.

Pour les amateurs, le système ProPilot est toujours aussi agréable pour une conduite coulée. Il reste un excellent assistant de conduite.

In Fine.

Ce Juke nouveau crû a fière allure. S’il adopte un look plus sage, il n’en garde pas moins les traits typiques qui permettent de le distinguer.


Son habitabilité est nettement en hausse, tout profit pour les occupants et leurs bagages.

Si la motorisation proposée est en phase avec sa philosophie, j’ose espérer que Nissan envisagera une alternative pour les grands rouleurs mais aussi pour les adeptes de l’électrique, nouvelle voie conseillée par nos dirigeants.

🤔

Les + :

- Personnalisation.
- Equipement.
- Finition.
- Habitabilité à la hausse.

Les – :

- Une seule motorisation.
- Manque d’allonge.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Nissan Juke.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.